Piratage ou pompage du site?

Voici ce que m’a répondu un brocanteur, qui a utilisé le site de J M sans le mentionner :
" SUR INTERNET TOUT LE MONDE POMPE TOUT LE MONDE

depuis que je suis pro , je ne compte pas le nombre incalculable de gens qui ont " pompé mon travail de recherche dans la brocante
je travail depuis 1980 et j’en ai inspiré plus d’1 mes mises en vente sont pompé régulièrement
des gens qui sont particulier et vendent plus que moi sans rien déclarer alors pour le peu de recherche en ligne que je fais
Je me bouge physiquement aussi pour faire ces recherches , musées , etc… documentations , echange avec d’autres , etc"
Très révélateur d’un milieu et d’une époque ???

Bâ,

c’est ça, aussi, le numerdique …

Quand il n’y avais pas internet, il n’y avais de photos ou de documents d’appareils a pomper sur un site web en quelques clics …
Les appareils ou leurs documentation d’origine, il fallais aller les voir sur place , ou demander des photos qu’on prenais avec un appareil (non numérique) de la pellicule ( qu’on faisais barboter dans des bains chimiques) qu’on tirais sur papier (avec un agrandisseur) et qu’on envoyais par la poste sous enveloppe (qui n’avais qu’un seul destinataire et dont la spoilation étais clairement visible …)

Quand a pomper une photo ou un document …de la photo ou du document,prise par quelqu’un d’autre , avec des moyens d’amateur (sans scanner, sans informatique) …c’étais long et compliqué, il fallais mettre le document bien a plat, le photographier avec un appareil sur un statif de reproduction , developper, tirer, etc …

c’étais bien moins facile, et moins intéressant, que pomper des fichiers informatiques sur internet …

sloup

Oh que oui!!Sloup
Mais j’ai toujours tendance à penser que parallèlement à ces nouvelles technologies, se sont glissées des moeurs peu reluisantes : appât du gain, d’où moyens pas toujours jolis pour arriver à ses fins…

Bonjour,
C’est quand même le principe de base d’internet , de partager des connaissances.
Il me semble plus poli de citer la source, ce qui est douteux c’est d’utiliser des photos qui ne sont pas celles de l’objet à vendre.

1 J'aime

C’est bien le but de J Michel, de partager les connaissances, mais on peut également partager sa satisfaction, en mentionnant le site. Renvoi d’ascenseur ?

1 J'aime

une façon d’éviter le pompage, si on a le temps: inclure un filigrane sur les photos, et mettre du texte sous forme d’image…

Tout ça se discute. Faut peut-être pas tomber dans la paranoia non plus. Je veux bien, s’il s’agit de pros, pour mise d’un article au catalogue, par exemple. Mais, pour des bricoleurs …Je me souviens avoir reçu une volée de bois vert parce que j’avais osé mettre une photo internet ( je ne sais même plus d’où ? ) parce que mon APN était tombé en panne, au sujet d’un Metrix que je souhaitais vendre. Ce n’était évidemment pas pour nuire à la personne qui avait pris cette photo, mais plutôt par facilité. Cela m’est arrivé une fois ou deux, et je n’ai pas considéré qu’il s’agissait là d’une tricherie, dans la mesure ou la photo correspondait bien au matériel proposé. Sauf que je m’étais gouré de type…Bon, d’un autre côté, c’est pas plus mal de citer la source quand on peut, effectivement.

Bonjour RC3
Il y a deux choses que je distingue : piquer une photo d’un appareil qu’on veut vendre, quand on est nul en photo. Pourquoi pas, on ne nuit à personne.
Piquer et les photos et le texte de la GL, pas d’accord. Il y a des gens derrière qui paient l’hébergeur du site et je sais que ce n’est pas donné, des gens derrière qui bossent, réparent, cherchent passent du temps.
Je n’ai qu’une estime relative pour les brocs ; j’en connais un qui crache sur Emmaüs, son concurrent, gratuit.
Lui fait payer le “vidage(???)” d’une maison, et en plus vend ce qu’il en ressort. J’ai vu à un vide grenier, ce monsieur tenter de vendre des vieilles radios batterie avec sur le dessus 7 à 8 lampes. Il n’avait pas dû les payer cher.
Mais cela ne date pas d’hier : en 67, notre patron de thèse nous avait vivement conseillé de les publier au plus vite, de peur qu’elles en soient piratées!
Ainsi va le monde.

Bonjour,
Moi je trouve que c’est de la triche, et je ne suis certain que ce soit légal en plus.
L’acheteur doit avoir une photo de l’appareil qu’il veut acheter, pas celle d’un appareil neuf ou d’un appareil “équivalent”.
Avant de commander et de payer, l’acheteur n’a que la photo pour référence.
Si le vendeur ne peut vraiment pas faire autrement, il doit préciser la source de la photo et l’accompagner d’une description très précise de l’appareil qu’il vend.
cdt,
gérard

1 J'aime

Cela arrive souvent sur le BC ou la baie, hélas!!!

bonsoir,
et pourquoi pas rajouter une indication sur la photo
Raymond

Une des prochaines tranches de chantier est d’ajouter automatiquement un tatouage à toutes les photos du GL. Donc ne vous embêtez pas à le faire individuellement.

En attendant le “préjudice” n’est pas bien important.
De possibles fraudes (mettre en vente un appareil avec une photo qui ne correspond pas au produit vendu), ou des utilisations de contenu sans autorisation.

C’est limité, et ce le sera encore plus après mise en place des mesures techniques.

Bonjour Raymond
Avec Photoshop ou autre, tu peux le virer. Il faut faire comme les confrères de Radiomuseum.

bonsoir
j’avais pensé que Jean-Michel aurait pu mettre sur chaque photo le nom du propriétaire de la photo…non, je rigole
Raymond

C’est tout à fait possible techniquement d’automatiser ça.
© doctsf.com - R. Welscher

Le tatouage des photos c’est, comme je le disais, une prochaine tranche du chantier.

Oui, mais ça prenait un temps fou, je le sais pour avoir développé moi aussi des photos pendant mon adolescence, avec tout le matériel adéquat, et, “argument massu” de nos jours, c’était guère écologique, tous ces produits chimiques qu’on jetait à l’égout. Quant à “l’empreinte carbone” n’en parlons même pas.

Les temps ont changé. Il faut accepter que ce qu’on met en ligne à la vue de tous, appartienne à tous.
C’est sûr que la moindre des courtoisies c’est de citer ses sources.

Bonjour,

pour ce qui est de regretter le bon vieux temps de la photo non numerdique …Et de toute la procédure que je décris
(prendre un appareil argentique et le régler …développer la pelloche dans des bains photos …faire des tirage aec un agrandisseur et du papier …mettre ce papier dans des cuvettes avec des bains … mettre les tirages papier avec une légende dans un album , ou dans une enveloppe pour les envoyer… etc …)

Effectivement, c’est compliqué, couteux, et ça prend un temps fou ! mais c’est précisément … Un avantage !

-d’une part, quand on sais que ça revient cher, et quand on sais tout le temps qu’on passe …On réfléchis plutôt 2 fois qu’une avant de presser le déclencheur de l’appareil , en sachant qu’on avais que 12, 24, ou 36 poses sur la bobine de pelloche, et en sachant le prix que ça coute et le temps qu’on y passe … et on fais bien attention , pour que la photo soit bonne ! (on ne mitraillais pas comme avec un APN , avec lequel, trop souvent , on fait 100 photos mauvaises pour 10 de bonnes ! et on ne publie pas des collections de photos ratées ! )

-D’autre part , parce justement , ça revient cher, et ça prend un temps énorme, on ne cherchais pas, ou bien moins, à pirater les photos de tout et n’importe quoi appartenant à n’importe qui … (parce on avais autre chose a foutre que perdre des heures, voir plusieurs jours, pour faire des photos, les developper, les tirer, faire des lettres , des envois postaux …) Quand a retoucher ou truquer des photos, en argentique, et sans photoshop, c’étais un boulot monstre ! (N’en parlons même pas … Mais, au moins, les photos n’étais pas “bidonnées” tellement c’étais compliqué de les bidonner !)

sloup

@slouptoouut
Ah que oui !! moi aussi j’ai fait des photos, agrandi des tirages…quel plaisir, de voir apparaître (ou non) le positif.

Donc vive la difficulté et la cherté. Cela dissuade ceux qui n’ont pas le moyens et il en reste plus pour les autres. Bravo ! Belle mentalité ! Je plaisante bien sûr… :relaxed:

La photo numérique est une invention extraordinaire. Je prends la photo, je branche l’appareil photo sur l’ordi, et hop, ma photo est instanément visible par tous. Comment peut-on ne pas apprécier cela ?

Personnellement, s’il fallait passer par

1 - d’avoir fini la pellicule pour la faire développer (ce qui peut prendre plusieurs mois)

2 - sortir tout son matériel, préparer les bains, la lumière inactinique, l’isolation lumineuse de la pièce, le thermomètre, la cuve à développer les films, la préparation des produits, la révélation, la fixation, le rinçage qui peut durer longtemps, le séchage qui peut durer très longtemps, et j’en passe.

Eh bien, il n’y aurait pas de GRAND LIVRE en ligne, et même peut-être pas de GRAND LIVRE papier. C’est une certitude absolue de ma part.

Et s’il n’y avait pas le numérique, au lieu de tapoter sur un écran à communiquer avec les autres, on regarderait tout bonnement les âneries de la télévision COMME ON FAISAIT AVANT;

Au début, le GL en ligne était basé sur les photos argentiques numérisées.
Un travail colossal…

C’est sur, avec le numérique c’est beaucoup plus pratique !