La nouvelle version du moteur du forum est incompatible avec certains navigateurs anciens. Des solutions sont proposées. En savoir plus

Pour les passionnés du bois et d'autres restaurateurs

Un fournisseur de produits adaptés pour bois, métaux et plastiques

Restaurations !

2 « J'aime »

Merci Triphon ça peut être bien utile ! :frog:

Ben … de rien ! :wink:
je cherchais un site généraliste de droguerie et … :thinking:
paf le v’la ! ! ! :slightly_smiling_face:
ça sert toujours de pouvoir trouver des fournisseurs de produits peu usités :rofl:
il n’y en a pas tant que ça :sunglasses:
.
Le vieux Tryphon
.
.

Faites chauffer la colle !
image
:upside_down_face:

raté c’est une colle a froid
celle la il faut la faire chauffer

Il y a la colle de poisson aussi

Et la colle de peau de lapin

perso j’ai abandonne toutes ces colles au profit de la colle vinylique blanche
elle fait colle a froid et colle a chaud que demande le peuple…
je sais cela va faire hurler les puristes ebenistes

Tout dépend du besoin. Les colles vinyliques ne sont pas réversibles
contrairement aux colles d’os , de peau, gomme laque , etc.

la vinylique est reversible a chaud et collable a chaud peu de gens le savent

pour le plaquage tu enduit les deux parties a coller attend le sechage complet met le plaquage en place et un coup de fer a repasser a 80 - 100° et c’est colle

3 « J'aime »

La colle vinylique est pourtant classée non réversible
ici : Les colles – ATELIER WAGNER & CHAVANIS
là : https://lenobletravaildubois.monsite-orange.fr/file/33aeaf1a10b6524639b14c3f05397794.pdf

les grosses pieces tu demontes ou decolle a la vapeur sans probleme
les plaquages fer a repasse pose dessus et on passe une spatule fine dessous

Décollage[modifier | modifier le code]

Un ancien collage à la colle vinylique peut être assoupli et décollé par injection de vinaigre. On peut aussi utiliser la chaleur, si l’objet la supporte, celle d’un fer à repasser par exemple.
acide acetique jamais tente

Je pense que nous discutons de deux choses différentes.
la réversibilité, signifie que la colle peu être ramenée à son état initial, (et permet de décoller les deux pièces) sans détruire la colle.

j’ai jamais testé avec la colle vinylique, mai je crains que la colle ne soit détruite.
par contre j’ai déjà fait l’essai avec la gomme laque, sur une machine électrostatique ancienne où les colonnes en verre sont colées dans des logements de la base en bois.

La notion de réversibilité est bien décrite dans l’article de l’atelier Wagner & Chavanis
Pour la colle vinylique wikipedia parle de décollage

Par chez moi ( à côté de Gisors 27140 )

http://lefaucheux.fr/

J’ai connu un ébéniste d’art qui ne travaillait qu’avec de la colle vinylique :wink:

les vinyles sont de thermoplatiques dont passant de l’etat solide a l’etat liquide et inversement en fonction de la T°
il existe des thermoplastiques naturel les resines de certains arbres dont on tire la gomme laque par exemple
contrairement aux thermodurcissable qui ne subissent qu’un seul cycle de transformation irreversvible de l’etat liquide a l’etat solide

Comme la colle blanche Pattex D2

du point de vue chimique c’est la meme bibine : colle vinylique
extrait de la fiche toxico INRS

moi j’aime pas les polyvinylacétates

c’est pour ça que j’ai opté pour la colle d’os, idéale pour les placages.
Mais pour etre parfaitement honnête, j’ai toujours de la colle à bois pour sa simplicité de mise en oeuvre surtout pour les petits collages.
Néamoins, et puisqu’on est dans un monde de précautions extrêmes, je voudrai là signaler un réel danger:
N’UTILISEZ PAS LE FER A REPASSER DE MADAME!
si elle devine , par une simple trace de colle oubliée que vous avez bricolé avec son fer, vous risquez gros!
@++

On sent le connaisseur ! Ça s’est bien terminé ?

1 « J'aime »

Il y a bien longtermps que je n’utilise plus que la colle vinylique blanche à froid. Et j’en suis trés satisfait.