Probleme de charge batterie

hello,qui pourrais me conseiller …mon probleme ,la batterie 6v de mon pick up chevy 3100 de 1949 ne charge pas et je ne sais pas comment determiner la panne entre regulateur et dynamo

merci de votre aide

Bienvenue sur le forum !
Il doit y avoir une petite confusion : les pick-up auxquels nous nous intéressons sont des tourne-disques, pas des camions…

Cela dit, il y a parmi nous de bons bricoleurs polyvalents. Ils pourront surement, s’ils le souhaitent, se pencher sur la question…

Oui, il faut mettre le moteur en route. Quand il tourne,accélérer légèrement de façon à obtenir un ralenti soutenu. Débrancher la batterie. si le moteur continue à tourner peinardement,c’est la batterie qui est naze. Si le moteur s’arrête,c’est la dynamo. Si c’est la dynamo,recommencer l’opération,mais avant de débrancher la batterie,relier la borne excitation de la dynamo au + batterie. couper de nouveau la batterie . Si le moteur continue à tourner,c’est le régulateur. Yapuka!!

2 J'aimes

Tiens! pas mal. J’ai tout compris mais j’la connaissais pas celle-là.
Un diagnostic vite fait bien fait.

Citation
Si le moteur continue à tourner,c’est le régulateur. Yapuka!!
Ce qu’on appelait le “conjoncteur / disjoncteur” à l’époque :wink:

Bonsoir. a une époque maintenant lointaine,pour des raisons budgétaires,j’ai été pilote d’épaves! Normal quand on débute dans la vie active! Pour aller au boulot,il fallait absolument que la bagnole tourne,et, on en apprend des choses!!

Attention, déconnecter la batterie quand le moteur tourne peut causer de graves dommages au circuit électrique si le régulateur est HS.
Si c’est une dynamo, il est facile de vérifier son fonctionnement en retirant la courroie, puis relier excitation et sortie et envoyer le +6V.
La dynamo doit se mettre à tourner, car elle est très proche d’un moteur électrique.
Attention, la dynamo peut s’emballer si on l’alimente sans excitation.
Si la dynamo tourne, alors le problème vient du régulateur.

Je me souviens que sur des vieux régulateurs, on enlevait leur capot, on débranchait la courroie et on faisait tourner la dynamo en appuyant sur le contact du régulateur pour vérifier si le dynamo était OK.

Il y’a d’autres moyens modernes pour vérifier tout ça avec un voltmètre, une pince amperemetrique pour le continu etc…
Cdt,
Gerard

Nous parlons ici d’une automobile de 1949,dont le circuit électrique se compose de quelques commutateurs,lampes,moteurs d’essuie-glace,peut-être un vague autoradio,alors quand aux dommages “graves”…Il faut éviter de foutre la frousse au gens qui veulent faire les choses par eux-même. Et, bien sûr,il y a d’autres moyens d’investigations,mais qui exigent des connaissances techniques que tout un chacun n’a pas,et, il y a des méthodes applicables au bord de la route, tandis que d’autres demandent un atelier!Il faut faire aussi entrer en ligne de compte l’outillage nécessaire à l’intervention,surtout pour quelqu’un qui n’a jamais utilisé voire entendu parler d’un volt, d’un ampère,d’un ohm,et, qui plus est d’appareils pouvant être utilisés à les quantifier.

BOnjour,
Il ne s’agit pas de “foutre la frousse”, mais de préciser que l’opération présente un risque certain pour le circuit électrique du véhicule, parce que rien ne limite la tension fournie par la dynamo.
S’il s’agit d’un véhicule équipé d’un alternateur, c’est encore pire, la surtension peut détruire le régulateur et les diodes de l’alternateur.
Je connais bien le sujet pour avoir exercé le métier d’électricien auto à mes débuts.
Toutefois, il est vrai que les véhicules de cette époque (fin des années 60) étaient plus fournis en équipement électrique qu’un pick-up des années 50.
cdt,
gérard

Bonjour!
J’adore l’appellation " pilote d’épaves " :joy:

Le circuit électrique d’un véhicule des années 40 jusqu’au début des années 60 se résume à : allumeur + bobine + vis platinées, démarreur, dynamo + conjoncteur/disjoncteur (faisant fionction de “régulateur”), moteur d’essuie-glaces + diverses ampoules d’éclairage et voyants.
Rien qui risque grand chose en cas de surtension.

C’est pour cela que Guy a donne cette consigne : ralenti soutenu et pas emballer le moteur………

  • démarreur : et encore , quand il ne fallait pas d’ abord " dégommer " le moteur à la manivelle ! et attention aux retours de manivelle
  • essuie glaces : certaines voitures avaient encore une manette au tableau de bord pour le passager les actionner manuellement au moins celui de son côté qui n’ était pas motorisé ( je me souviens sur la 202 Peugeot ), ou les premières deuches où ils étaient actionnés mécaniquement par une tringlerie connectée au moteur ! : plus il pleut moins t’ y vois et moins tu vas vite donc moins les essuie glaces balaient vite , donc moins t’ y vois , etc ! :imp:

Mon père en a eu une comme celle-ci, de 1953. C’était le câble de compteur qui entraînait les essuie-glaces.
Mon père tenait le raisonnement inverse de toi, Claude : “C’est une belle idée, ça ne consomme pas d’électricité, et ça s’adapte automatiquement à la vitesse de la pluie qui arrive sur la voiture”! On y reviendra peut-être avec le souci des économies d’énergie… On était loin du numerdique!!! :yum:
Quand mon père a changé de voiture pour une Ami 6, il a eu du mal à s’adapter, il trouvait cette nouvelle voiture “trop nerveuse”. :crazy_face:

J’ ai pris mes leçons de conduite et passé mon permis l’ été 1962 sur une ami 6 !

Elle avait deux défauts pour les débutants

  • mauvaise visibilité arrière pour faire les créneaux
  • cardans de transmission aux roues avant non homocinétiques qui engendraient un phénomène de pompage quand on démarrait roues braquées !

après quand on savait un peu conduire c’ était une super voiture . j’ ai eu un copain ( que j’ ai encore ) étant étudiant qui en avait une et faisait les pires excentricités avec sans jamais décoller de la route !

hello,merci de m’avoir repondu nombreux bien que je ne sois pas sur le bon forum apparemment J’ai donc essayé la méthode en debranchant la batterie le moteur s’arrete il s’arrete aussi si je branche l’exitation comme indiqué…que doit-on en deduire?

si ça peut aider aussi ,pour le diagnostic,j’ai un voltmetre,et je me suis fait préter une une pince amperemetrique

Bonsoir. Le régulateur est peut-être bon(?), mais,c’est sûr, la dynamo a un problème!
Charbons? bobinages?.C’est là que commence l’utilisation des appareils de mesures

sauriez vous m’aiguiller pour verifier celle ci?

la pince amperemetrique ne vous sera d’utilité que si c’est un modele mesurant le courant continu ( pas frequent mais il en existe)
si votre appareil de mesure fait aussi ohmetre
débranchez les fils arrivant sur la dynamo , le gros et le fin
mesurez la resitance entre la masse et le borne recevant le fil fin
s’il y a une resistance de qq dizaines d’ohms
je parie sur les chabons