Problèmes multiples sur ampli a transistor en classe A

bonsoir,

je rencontre quelques problèmes avec cet ampli que j’ai fabriqué.
voici le schéma :

le problème est que les deux cartes ampli ronfle/accroche depuis l’installation dans un boitier.
j’ai vu un signal de 250 KHz en entrée…j’ai essayé de mettre un condo de 22 pF sur l’entrée & a la masse…cela as stoppé net l’accrochage. ( un condo de 100 pF as aussi le même effet)
lorsque j’ai remis le potentiomètre en façade…cela s’est remis a déconner.

l’alim est composé d’un transfo simple en tôles EI + un pont de diodes 4A vissé au châssis avec un condensateur de 15 000 uF/35V.

lorsqu’on coupe le transfo : cela fonctionne parfaitement sans le moindre soucis durant quelques secondes.
aucun soucis coté réglage du courant de repos et du décalage en sortie.
courant de repos placé a 1.2A par étage.

voici le boitier : Boîtier DIY Amplificateur 100% Aluminium 260x166x70mm - Audiophonics

j’ai remarqué aussi un signal triangulaire de valeur 0.8Vpp aux bornes du condo d’alim…
les cartes amplifie correctement le signal appliqué en entrée.
il y as un double potentiomètre + inter en façade avec un petit condo de 2nF/630V en // sur l’interrupteur.
le châssis n’est reliée a aucun potentiel…le fait d’y raccorder la masse et ou terre change pas grand chose.

avez-vous quelques pistes ? :neutral_face:
je vous donne quelques photos de la réalisation un peut plus tard.

C’est bien pour toutes ces raisons qu’on polarise les transistors de puissance en Classe B, (plutot en classe AB d’ailleurs avec couant de rapos.)…

C’est tout un art :wink:

voici les photos :

si on retire le condo de 22 pF…le simple fait d’approcher le doigt du condo d’entrée vert ça part dans tous les sens.
réglages ampli fait a chaud.

changer le point de masse du blindage d’entrée ?
transfo qui pollue tout le reste ?
secteur a l’interrupteur qui se répercute dans l’entrée des deux cartes amplificatrices ?
insérer une cellule de filtrage en sortie & a l’entrée ?

je précise que le montage en dehors du boitier fonctionnais très bien avec les mêmes composants sans le condo de 22 pF.

le signal accroché en sortie ressemble a un signal sinusoïde sur-amplifié. (écrêté)
de fréquence 250 KHz pil poil.

@Pierrot_du_82 : juste une question de choix & de gout.

Il y a un truc qui me choque, 1200mA en courant de repos ? C’est énorme non ? Le transfo sort 2,1 Ampères max y a un truc qui colle pas la :roll_eyes:
C’est quoi comme transistors en étage final ?

@totophe73 : c’est ce qui est recommandé.
plage de réglage admise : 0.8…1.8 A, 1.2A idéal.

les transistors en étage final sont des 2SC3281.

Bonjour,
Belle boucle de masse constituée par les deux RCA d’entrée avec le transfo et la prise secteur entre les deux.
Dans la plupart des amplis classe A dotés d’une alimentation simple, on utilise le transistor du haut en générateur de courant, il y a un tas de schémas dans ce style, le « Zen » de Nelson Pass par exemple, encore plus simple et très musical, une référence.
Mais une vraie chaufferette, il dissipe 70W avant de produire son premier décibel…
Les triangulaires sur la capa de filtrage sont tout à fait normaux, dans les creux de l’alternance, le condensateur se décharge, puisque lui seul peut fournir du courant.
Il vaut mieux choisir une alimentation symétrique, les ondulations des rails d’alimentation étant en opposition de phase, ils s’annulent.
Et on peut se passer du condensateur de sortie…
Cdt,
Gérard

J’ai failli oublier, le câblage de l’alimentation avec le pont redresseur d’un côté et la capa de filtrage de l’autre, excellente façon de produire une ronflette.

Le câblage d’un ampli fait appel à des recettes simples :

  • Placer l’alimentation et la prise secteur d’un côté et les RCA d’entrée de l’autre
  • Rassembler les deux RCA autant que possible, pour limiter la boucle qui capte les ronflettes, ne pas visser les embases directement sur le châssis, mais les isoler
  • Torsader les fils des RCA jusqu’aux cartes d’entrée
  • On peut placer les bornes HP au milieu, mais ne pas utiliser le châssis comme retour, relier les bornes négatives au négatif des condensateurs de filtrage.
  • Faire suivre les fils secteur au plus près du châssis, idéalement dans un angle, par exemple
  • Faire attention à l’orientation du transfo d’alim, le rayonnement dépend de sa position
  • Placer le pont redresseur au plus près des capas de filtrage, des courants importants y circulent
  • Choisir la masse châssis au minimum de ronflette, cela peut être au point milieu (ou au négatif) des capas de filtrage, à la terre secteur, par exemple.
  • Privilégier le transfo torique qui rayonne peu
    cdt
    Gérard

bonsoir,

toute la connectique est isolée du châssis.
je vais revoir en effet l’alimentation (son câblage).
les trous de connectique était déjà pré-percés sur le châssis.
les embases RCA sont isolés du châssis.
pourquoi torsader les fils d’entrée a la place de mettre du cable blindé ?
j’ai déjà tenté de déplacer le transfo : idem.
j’ai essayé une alim a découpage de PC portable en 19V : même résultat.

le fait toujours de mettre un condo de 22 pF entre entrée et masse stop net tous les soucis et l’ampli devient silencieux.
c’est depuis que j’ai tout placé dans le châssis que cela pose problème.
ou trouver un transfo torique capable de faire 1x18 V AC sous 2.5 A au moins ?
le fait de baisser la consommation des cartes d’amplification ne change rien au problème.

Bonjour,

lorsqu’on coupe le transfo : cela fonctionne parfaitement sans le moindre soucis durant quelques secondes.

Étonnant. Avec un courant de repos d’1,2A, ça devrait couper tout de suite !

D’accord avec les remarques sur le câblage. Un générateur de ronflette potentiel. Sur les boucles de masse, je suggère également la lecture de cet article de Born2Wire que j’avais traduit il y a quelques années : https://www.pascalchour.fr/ressources/repar_ampli/bruits/bruits.htm

Bonne journée

P. Chour

1 J'aime

Bonjour,
Et, mettre une résistance de 10K entre l’entrée et la masse.
Un condo doit avoir ses 2 connections reliées à un ptentiel fixe.

bonjour,

j’ai tout recâblé en volant sur table : c’est pareil.
donc pas de boucle de masse, y compris sur les cartes amplificatrices.

j’obtiens un signal sinusoïdale fortement écrêté a 250 KHz en sortie…donc en dehors de la bande passante audio classique.

j’ai essayé d’insérer une cellule de boucherot en sortie…après plusieurs essais cela fonctionne mais avec 1 uF et 1 ohms…faudrais encore augmenter la valeur du condo en question pour effacer complètement ce signal.

une question : comment dimensionner cela correctement afin de ne pas « raboter » la bande passante audio ?

je suis tombé la dessus : Ampli audio : stabilité et oscillations - Astuces Pratiques

si un potentiomètre est installé a l’entrée j’ai le droit a du « motor-boating » … en quelque sortes cela varie.

le fait de brancher l’entrée a la masse directement stoppe cette oscillation mais des que l’on tourne un peu le potentiomètre cela part dans tous les sens.

@Chour_Pascal : le condo d’alimentation fait 15 000 uF.
l’oscillation évidement disparaît assez vite sur l’oscilloscope.

j’en conclus que l’ampli arrive a amplifier en dehors de la bande passante audio classique.
c’est bel et bien a des accrochages auquel j’ai affaire.

@alayn91 : j’ai déjà essayé sans succès.

EDIT : j’ai essayé une self sur tore + un condo de 100 nF en sortie…cela fonctionne aussi bien vu sur l’oscilloscope et même mieux.

signal chopé en sortie tel quel :

réglages :

(2 µs/DIV).

j’ai retrouvé la source : L'ampli JLH1969. - Forums de Abcelectronique

A essayer: .mettre une résistance en série avec l’entrée, un condensateur quelques pF (10-20) entre base et collecteur du 1613,
Cet ampli ne possède pas de contre-réaction donc il n’y a rien pour le stabiliser, pas étonnant qu’il parte en vrille.
Rien ne limite la bande passante de cet ampli
En audio on se contente d’une bande passante de 20Hz à 20Khz, pratiquement 50kHz, pas plus.
Dans la musique, il n’y a pas de signaux carrés.
cdt,
gérard

1 J'aime

Bien sur que si : en alternatif R3/R4
et le condensateur entre base et collecteur de TR3 va calmer les accrochages mais il faut au moins 150pF pour qu’il soit efficace , on le trouve d’ailleurs dans la plupart des schémas de ce genre

1 J'aime

Ok j’avais pas bien examiné le schéma.
cdt,
gérard

1 J'aime

bonsoir,

@guilhem : en effet, rien ne l’empêche d’amplifier en dehors de la bande passante audio classique.

pour le condensateur j’ai essayé 150 pF : cela fonctionne mais pas suffisant…220 pF idem donc j’ai essayé 330 pF et la…impeccable :smiley:

je fais des essais et je vous tiens au courant :blush:


Si le reste est du même acabit, ca ne m’étonne pas vraiment qu’il y ait des problèmes.:astonished:

@Geiss_Philippe : il as fallu que je fasse plusieurs essais donc dessoudage et ressoudage a répétition…
évidemment les fils aime pas cela.

a l’heure actuel j’ai tout démonté suite a mes soucis d’accrochages donc il seras refait au propre pour l’occasion.

bonsoir,

voici l’amplificateur terminé et qui fonctionne parfaitement :smiley:
merci a vous tous !

quelques photos :

me reste plus qu’a trouver de bonnes enceintes pour aller avec cet ampli :slightly_smiling_face:

bonsoir,

upgrade effectué suite a un fusible thermique claqué au bout d’une heure et pour cause : ces transfos la sont vraiment de mauvaise qualité au départ…

au passage, une très légère ronflette as complètement disparu :grinning: