Quelle est cette curiosité ?

#1

Bonsoir forum,

Je viens de trouver ça dans un vide grenier.

SI851152|666x500

S’agit-il d’un poste de radio utilisé par les militaires en temps de guerre ?

Comment cela pouvait-il fonctionner ?

Manque-t-il des pièces ?

Merci de vos réponses.

JF

#2

Ça irait mieux avec des photos :wink:

#3

Exact!
J’avais le même à Verdun en 17.

#4

il lui faut le casque avec les ecouteurs

image

#5

En fait Highlander: c’ est Toto :smile:

A +.

#6

Oui. Je me doutais qu’il manquait les écouteurs… Dommage :-(((

Ça date quand même de la 1ère guerre mondiale ?

Mais comment ça pouvait marcher ?

Quelques explications simples (je ne suis pas un spécialiste de la radio, mes cours par correspondance avec Eurelec datant de ma jeunesse…), juste pour comprendre l’utilité de chaque pièce, en particulier cette espèce de voltmètre et les trucs ronds (antennes en fonction des ondes à capter ?).

Merci d’avance.

JF

#7

totolander

#8

Bonjour,

ça doit être un montage récepteur radio , a une seule gamme , en détectrice à réaction , monolampe, avec réglages par un "variomètre " (dosage de la réaction) et un rhéostat (ajustage du point de fonctionnement par réglage du chauffage)

Ce doit être du genre de ce montage (reconstitution avec du matériel récent, avec un “variomètre fait maison” et un “potar de convergences TV” au lieu d’un rhéostat d’époque)
http://www.cfp-radio.com/realisations/rea71/poste-2678.html

Ce montage ne date pas de la guerre de 1914-18 (la bigrille A441 n’existais pas encore !) mais plutôt de 1924…1928 …

En gros , et au niveau “mode d’emploi” :

Le voltmètre sert a contrôler la tension des piles ou des accus alimentant le montage (la boite en carton avec des trous, a l’arrière, doit contenir des élémnts de piles ou d’accu …Bien évidemment H.S de nos jours)
Le condensateur variable sert a la recherche des stations (a accorder le poste sur la fréquence souhaitée, en se basant sur une échelle graduée de 0 à 100, il n’y avais pas encore de cadran avec le nom des stations en clair a cette époque ! )
Le “variomètre”, c’est a dire l’ensemble constitué par les 2 bobines rondes et leur supports avec articulation , sert a doser la réaction (bobines trop rapproché = ça siffle, trop de réaction …bobines trop écartés = ça recoit très faiblement ou plus rien , pas assez de réaction)
Le réostat agit sur le point de fonctionnement (il constitue un réglage sommaire de volume, et permet de préserver le filament de la lampe d’une usure trop rapide en la sous voltant)

L’écoute se fait au casque (écouteurs) … ou a la rigueur en petit haut parleur (a haute impédance, et dans une pièce bien silencieuse pour l’entendre …) sur des stations puissantes et proches.

Ce n’est pas un poste militaire …Mais un poste civil pour écouter la radio en camping, en voyage …Ou a la sauvette , caché, lorsqu’il étais interdit d’écouter !

#9

Bsr,
Militaire ? j’ai des doutes c’est plutôt une construction amateur , à base de récupération ou d’un "kit ". pour la date comme il y a un relevé des stations cela peut donner des indices ( 1925/30 ?)
:slightly_smiling_face:

#10

Bonjour,

oui, c’est une réalisation d’amateur , sans doute les composants et le tube A441 faisais il partie d’un “kit” .
Quand au boitier , ça n’est pas une réalisation “commerciale” , c’est juste un assemblage rudimentaire de planchettes en bois brut , non dégauchi, assemblé par l’amateur (un peu comme si on construisais un nichoir à mésanges ! ) et sommairement peint …

On reconnais par ailleur l’utilisation astucieuse de baguettes rainurées pour moulures électriques pour maintenir la face avant en ébonite !
(Ces moulures électriques en bois étaient couramment utilisées , dans les années 1920, pour les installations d’électricité bâtiment posées en apparent )

#11

Vous êtes durs avec l’ouvrier!
Fallait pas lui casser sa cabane; il était si heureux d’avoir trouvé un poste militaire de la guerre de 14.

#12

Bonsoir. Ces moulures en bois sont toujours fabriquées, quoique d’un aspect un peu différent.

#13

Et bien moi, dans l’oise (la rivière),j’ai trouvé une moto de la guerre de 14,et le phare était toujours allumé! Juste à côté, un pécheur,a pris un brochet,et, il m’ dit qu’il faisait deux mètres de long! ça m’a semblé curieux,on a discuté, il a enlevé 1,50 à son brochet,et, du coup, j’ai coupé le phare de ma moto!!

2 Likes
#14

As tu compris que c’est grâce au phare allumé qu’il a attrapé son brochet?
C’était une sorte de pêche au lamparo.
Une belle histoire… à dormir debout…

#15

En fait c’est juste ce que dit coltsc, il s’agit d’ un poste à superréaction négadyne équipé d’une bigrille qui fonctionne avec une très faible tension anodique, ce montage a été publié dans toute la radio durant la drôle de guerre à l’attention des soldats qui étaient sur le front, voir ce sujet de 2011 et les liens qu’il contient.

#16

Merci à tous pour vos éclairages, si je puis dire :wink:

Merci surtout à slouptoouut qui a pris le temps d’expliquer le fonctionnement des divers composants.
Il semble y avoir 2 sources de courant, avec 2 batteries. Y a-t-il une raison ?

Ça serait bonnard si on pouvait faire revivre ce poste. Il nous mettrait en situation des années 20… Un sacré flash-back !

JF

#17

Voir aussi “le Voltigeur” un montage identique au “Micro-Soldat” dont j’ai mis les liens plus haut.

http://retro-forum.com/viewtopic.php?f=2&t=5183

http://retro-forum.com/viewtopic.php?f=1&t=2871&p=19373

Il faut naturellement comme tout montage à lampes une alimentation pour le chauffage du filament et une alimentation anodique.

#18

Comme dit dans ma réponse il s’agit de postes construits durant la drôle de guerre en 39-40

#19

OK, Jeanmonod. Merci pour tes précisions. On est donc pendant WWII…

JF

#20

Effectivement, ce serait une très bonne chose. Mais…

Il semble y avoir un petit problème sur le CV. Si je vois bien sur la photo, il semble qu’une des lames mobiles du condensateur variable ait été tordue, et qu’elle vienne toucher sa voisine. Dans ce cas, en fermant le dit condensateur variable, un court-circuit va inévitablement se produire entre les lames fixes et les lames mobiles, interdisant toute réception.
Redresser cette lame ne sera pas facile. Si quelqu’un a déjà eu ce genre de problème et qu’il connaisse la solution, à lui la parole.
Cordialement