Quiz : la TSF et ses usages

Glané sur internet, cet intéressant document destiné aux jeunes.
Il s’agit de la radio pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Avec un quiz.
Nous qui sommes un peu connaisseurs, saurons-nous répondre correctement à toutes les questions ?

Par exemple : “Que veulent les autorités allemandes ? Ou encore quel est le problème pour elles ?”

Le document :
la_tsf_et_ses_usages._questionnaire_sur_dossier.pdf (4,9 Mo)

Source :
http://www.resistance-deportation18.fr/IMG/pdf/la_tsf_et_ses_usages._questionnaire_sur_dossier.pdf

Bonsoir Jean Michel
Pour avoir connu les bombardements de Nantes en 1943 avec beaucoup d’autres souvenirs marquants, un père résistant , la milice venue aux renseignements à la maison pour le débusquer, il est impossible d’oublier… !!
J’avoue que le questionnaire est déroutant, alors pour les générations actuelles qui n’auraient jamais pris un bouquin sur cette époque comment répondre aux questions, combien de postes dans les foyers, dans une commune de 1300 habitants proche de la ville nous étions moins de 10 foyers a en posséder …
Cordialement
Roger

Bonjour,

« Que veulent les autorités allemandes, et quel est le problème pour elles ? »

La réponse est évidente : Cela tombe sous le sens, que les allemands souhaitaient évidemment que les français écoutassent la BBC plutôt que Radio Paris, qui comme chacun savait, mentait ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils brouillaient les radios allemandes et Radio Paris, et pas la BBC. :relaxed::relaxed::relaxed:

Je me demande bien, comment, en pleine occupation, ces « directives » adressées aux possesseurs de postes pouvaient parvenir à leurs destinataires.

Finalement, je ne sais pas s’il y a eu une réelle interdiction des TSF par les allemands, et si les postes ont vraiment été confisqués par l’occupant. Je ne le pense pas. Si quelqu’un a des infos sur ce sujet, elles seront les bienvenues.

Notre gouvernement ayant délibérément aboli la république et choisi la collaboration active, même après que l’accord d’armistice eût été bafoué par les allemands (envahissement de la zone sud), les nazis, ont sans doute pensé qu’il n’était pas nécessaire de confisquer leurs poste à ces français aussi zélés.

Il me semble avoir vu des photos, pathétiques, de monceaux de postes collectés par l’occupant pour destruction. Ca doit être facile à retrouver.

Je ne pense pas. Ces images ont peut-être été prises dans d’autres pays, notamment en Norvège où les postes ont été confisqués à la population dès 1941…

A part les “mauvais français” pris à écouter la BBC qui alors voyaient leurs postes confisqués, entre autres punitions.

Et les Juifs, à qui leurs TSF ont été confisquées dès septembre 1941.

D’ailleurs il fallait bien que “Radio Paris” ait des auditeurs. Et compte tenu que toute l’Europe ou presque était fasciste, la BBC était la seule radio alliée captable en France, parmi un tourbillon de radios fascistes.

Il fallait bien donc, que les français possèdent des TSF pour écouter les discours de Pétain et de Laval (surtout celui où ce dernier a déclaré qu’il souhaitait la victoire de l’Allemagne), et de Philippe Henriot, ministre de la propagande. En effet, pas de radio, pas de propagande, Pétain l’avait très bien compris qui avait utilisé lui-même la radio pour demander aux français de déposer les armes.

Il semble toutefois, qu’en mars 44 (peu avant le débarquement allié), le haut commandement allemand, s’attendant à un débarquement, ait pris la décision de confisquer les postes des habitants riverains de la Manche.

Donc confiscation seulement limitée aux riverains de la Manche, et quasiment à la fin de la guerre. Ce qui a ouvert la TSF au marché noir, et fait ressortir les vieux postes à galènes des greniers.

Quelques textes récupérés sur des sites :

Confiscation

http://toutelatsf.free.fr/loisww2.txt

Bonjour

J’ai partagé récemment quelques documents sur le forum de Jacques.

http://www.tsf-radio.org/forum/forum.php?show=277440#277440

Dans certains endroits, notamment en France et en Belgique, il y a bien eu des réquisitions de radios. Parfois ciblées, parfois en représailles.

Cordialement
Thierry

Bonsoir
Si j’ai bonne mémoire il y a bien eu un ordre de réquisition mais par qui était il lancé par les occupants où les pétainistes , dans la commune ça venait du secrétariat de mairie mes parents l’avait planqué.
Cet évènement est sans grande importance à côté des autres contraintes et de ce que nous avons connu :nauseated_face:

Ces réquisitions ont pu être localisées et temporaires (lors de l’invasion ?). Sinon, à quoi bon Philippe Henriot se serait-il égosillé tous les soirs sur les ondes de Radio Paris à transmettre la “bonne parole”. Sans compter que de nos jours, il serait impossible de trouver des postes d’avant-guerre.

Du même, au sujet de Pierre Dac, chroniqueur à la BBC et la réponse de celui-ci le lendemain :

+ 1 à tous ce qui a été écrit ci-dessus.

A +.

Voici le “Reçu” après la remise d’un poste en 1944 par Mme Tilleul Louisa à la mairie de Chandai…
Ce poste se trouve sur la fiche 7846.


Cdlt
Fernand

Ce “ramassage” est la conséquence de l’ordonnance de mars 1944 (le reçu est daté du 30 mars 44).

Le haut commandement allemand, craignant (à juste titre) un débarquement allié sur les côtes de la Manche, et une action collective des populations côtières, avait fait “ramasser” tous les postes des départements riverains de la Manche.

bonjour,

cette fiche et d’autres sont une autre source d’infos sur les marques radio de l’époque

que veut dire estimation 1500 s v p ?

merci

Bonjour
C’est peut-être le nombre de récepteurs potentiels à confisquer, mais je ne vois pas pourquoi ce nombre figurerait sur ce reçu individuel.
Ou bien alors, c’est le prix estimé du poste : 1500 Francs. Oui, je pencherais plutôt pour cette hypothèse. L’estimation du prix du poste.

Bonjour à tous
Je confirme ,c’est bien le prix estimé du poste.
Dans un N° de l’ Illustration de l’époque,j’ai lu un article qui conseillé de faire estimer son poste au cas ou lors de la récupération…problèmes…!
L’Ondia que j’ai, a bien été récupéré et en bon état.
Cdlt
Fernand

Je suppose qu’après le débarquement (réussi) des alliés sur les côtes normandes, les mairies (devenues gaullistes :relaxed:) ont rendu leurs postes à leurs légitimes propriétaires, ce qui était la moindre des choses. Mais en temps de guerre, on ne sait jamais.

bonsoir à tous

Voir le post 16/42 de ce fil

complément d’ info …

http://100ansderadio.free.fr/HistoiredelaRadio/1940.html

bonsoir a tous
voila une photo de réquisition je pense
Sperrmuellimage%20tsf%20confisquer

:bonsoir: à tous.

Il me semble que cette photo est bien connue: c’ était en Allemagne dans les années 30 et les Nazis avaient réquisitionné les postes pour les échanger contre des Volksempfänger.

A +.

Bonsoir,

Il y avait aussi des appels à donner les postes de radio usagés et en panne pour la recupération des métaux.

bonjour,

merci bien pour vos réponses @Garric12,dakota du sud, concernant le 1500 qui en fait est 1500 fr de l’époque et non comme je l’avais pensé au début au nombre réquisitionné .

bien amicalement