Réalisation d'un ampli audio 2x15W

Pour faire suite à la restauration de l’OCEANIC Magellan, je cherche à faire un ampli audio 2x15W de bonne qualité audio. Avez vous des pistes ? le temps de faire l’étude car je déménage le moi prochain donc la réalisation n’est pas maintenant. En même temps cela me fera faire du « tube ». Merci encore pour votre aide de radio électriciens
:wink:

Bonjour,

pour faire un bon ampli , d’une puissance de cet ordre, avec un montage simple et éprouvé, je suggère un montage williamson équipé de 2 finales EL84 ou mieux 7189, et un transfo de sortie Millerioux , ou a défaut un transfo Audax TU101 …

(c’est éprouvé, facile a réaliser, fiable, et ça sonne bien …c’est ce que j’ai fait, il y a quelques dizaines d’années …et j’en suis toujours content ! Bien sur pour un usage « écoute domestique » pas pour un usage « sono » , un tel ampli ne saurait convenir pour jouer « les David Guetta » et faire danser 50 personnes ! )

Bonjour,

Merci pour les infos. Visiblement il y a une palanqué de schémas.
Ex: AUDIO MUSICAE |www.audiomusicae.com |Réparation Audio, Hifi, Vintage, Mastering
et pour les transfos de sortie:
Serdi - Specialiste en bobinage - art millerioux
Une question, est-ce que le Williamson utilise systématiquement en sortie des pentodes en triodes ?

bjr,

Daniel Maignan propose cet article sur le forum de Radiofil:

http://retro-forum.com/viewtopic.php?f=14&t=254222
Ampli_lampe_RTU101(1).pdf (1,5 Mo)

Il utilise des RTU101 (clones des TU101 originaux) vendus à la boutique Radiofil!

Bonjour
Il y a quantité de schémas disponibles sur le net , évitez ce genre de site de commerçants !

1 J'aime

Bonjour,

Le montage williamson n’utilise pas obligatoirement des pentodes en triodes … On peux utiliser le montage en ultralinéaire, avec les grilles écrans des pentodes reliés aux prises idoines du transfo de sortie, et c’est ce que j’ai fait pour le mien (ceci suppose , bien sur, d’avoir des transfo de sortie avec prises d’écrans )

Ce montage ultralinéaire, qui est un compromis entre montage en pentodes normal (grilles écrans relié direct a la HT) …et montage en triode grilles écrans relié direct a l’anode ) puisque les grilles écrans sont relié a une prise intermédiaire du primaire …(donc relié indirectement a l’anode a travers une portion du transfo ) a le mérite d’ améliorer la linéarité des pentodes (d’ou son nom) tout en ayant pas les inconvénients des triodes (plus faible puissance et plus faible gain)

c’est un très bon compromis (en gros, il permet de concilier meilleures performance des pentodes et meilleure linéarité des triodes ) avec juste l’inconvénients d’avoir besoin d’un transfo de sortie plus compliqué a réaliser , avec prises d’écrans, et d’avoir de nombreuses connexions a faire, sans se tromper, au niveau du transfo de sortie …

Bonjour,

Ci joint les schémas de l’appareil que j’avais réalisé, du temps ou je faisais de l’électronique à tubes …
schéma d’un canal de l’amplificateur
( avec son étage de sortie en ultralinéaire )
…et de l’alimentation
(basée sur celle d’un TV couleur Philips chassis TVC4 …Ca rappellera des souvenir a ceux qui ont connu ces engins qui étaient les premiers TV couleur a peu près fiables de cette époque !)

j’avais réalisé cet appareil il y a quelques dizaines d’années, et il fonctionne encore …

un canal de l’ampli :

l’alimentation commune aux deux canaux

le circuit imprimé , vue de dessus

Je n’ai pas fait de photos des transfo d’alim et de sortie (pas pensé a le faire …et c’est pas très photogénique) ni fait de schéma de cablage de ces transfos (ça dépend des transfos , et en général les indications nécessaires sont marqué dessus )

sloup

Bonjour,

Merci pour le schéma. à la fois simple et rustique.
J’y regarde et en même temps de voir pour le transfo d’alim. Je pense avec un Vsec=125V après doublage de tension et filtrage la HT devrai être ~ > à 300Vcc. Si je ne trouve pas de transfo sera t’il possible d’avoir les dimensions de la carcasse. Au pire j’en rebobine un.
Merci encore.

Bonjour,

je n’ai pas accès au transfo d’alimentation de ma réalisation sans devoir dépiler tout un tas d’éléments hifi …Puis démonter l’appareil !

C’est un transfo d’alimentation de TV à lampes , un transfo donnant 120 …125V + 6,3V d’une puissance de 150 à 180 VA devrai convenir (c’est ce qu’on trouvais sur les TV de cette époque) le second enroulement 6,3V n’a pas d’importance et peut être absent, il n’a aucun rôle actif et ne sert qu’a alimenter un voyant de M S T (ici, une LED)
J’ai un autre transfo de TV a lampes philips, similaire, seul, mais c’est le modèle à noyau en double « C » (pas évident a mesurer ! et les mesures ne seront surement pas transposable a un transfo carré a noyau en toles en « E » et « I » , les toles n’ayant ni la même forme ni la même perméabilité )

A part ça, j’ai attaqué la remise en route d’un ampli, bien plus vieux, pour un ami qui ne se sentais « pas a la hauteur » pour le réviser lui même

(Ampli de 1932 , avec les lampes 80, 2A3, 2A3, 27,27, et un support vide … je ferais un topics séparé, si j’ai le temps , et si je ne me fais pas jeter par mon ordinateur !)

Bonjour. N’y aurait-il pas,sur le schémas,un petit « chilblic » au niveau de la liaison entre la plaque du préampli, et la grille du déphaseur?

Bonjour,

je confirme : il ne manque aucun composant, la liaison plaque préampli vers grille déphaseur est bien directe , et ça marche très bien comme ça (a condition d’avoir une ECC83 de bonne qualité, pas usée, ni hors normes, c’est la seule exigence )

Ca fait moins de composants sur le trajet du signal, et une petite économie sur le prix de revient …
ceci est rendu possible par le choix des valeurs de résistances dans le circuit d’ anode et cathode de la déphaseuse qui polarisent celle ci a une tension positive proche de celle de la plaque préampli .
(en cas de mauvais fonctionnement : essayer une autre ECC83 )

le point milieu du chauffage filament sera ajusté au moyen du potar de 100 ohms , Potar « LOTO » (rien a voir avec la fançaise des jeux ! ) de chez MCB , ou (comme ici) un potar de platine de convergence de TV couleur à lampes (TV de l’époque du TVC4 Philips)

Pour une puissance plus grande, on peux utiliser en finales des 6L6, des KT66, des EL34, ou des KT88 sans gros changement dans le schéma (revoir en conséquence la valeur de polar de cathode du push pull, l’impédance du transfo de sortie, et le dimensionnement de l’alimentation ! )

Bonsoir,

Fabriquer un ampli à lampes aujourd’hui est un peu désuet non ?
A moins qu’il s’agisse d’un montage essentiellement didactique.

D’autant plus que si on doit acheter tous les composants, on dépasse largement le prix d’un FDA made in China qui, pour environ 100€ délivre plus de 50W très propres, sans le moindre bruit de fond, sans chauffer et avec une sonorité qu’aucun ampli « vintage » puisse égaler.
Il faut vivre avec son temps…

Le meilleur ampli à tubes que j’aie fabriqué, en dehors des 300B, PP EL84 & Cie, c’est l’UL40 de Menno Van der Veen, push de 6L6 en classe A dont j’avais bobiné tous les transfos, très musical hélas battu à plate couture par le premier FDA made in PRC venu… :sleepy:

cdt,
gérard

Bâ,

je dirais que , si certes c’est « désuet » , ça peux encore être digne d’intérêt pour au moins 3 raisons ! et je les trouvent toutes 3 très valables !

  • Cette technologie est plus facile a manipuler par l’amateur , par la taille des composants, et tolère bien mieux les éventuelles erreurs de débutants !
    (les lampes tolèrent mieux les surcharges ou erreurs de câblage , et préviennent , par des signes évocateurs, plaque qui devient rouge, filament qui éclaire trop parce la tension de chauffage est trop forte, ou qui n’éclaire pas du tout parce non chauffé par absence d’une connexion, effluves bleues par présence d’une HT trop grande ou pas appliqué au bon endroit … Il n’y a guère que les court-circuits francs dans le montage, ou le fonctionnement avec modulation et oubli du haut-parleur, qui arrivent a faire des dégats graves avec un ampli à tubes … tandis qu avec des semiconducteurs , et en dehors de l’appareil tout monté prêt à l’emploi (donc sans erreur !) ça ne pardonnent en général pas , la moindre erreur et les semiconducteurs grillent intantanément ! sans qu’on ait eu le temps de réagir ! )

  • Le montage par soi même de l’amplificateur, composant par composant, et avec un ampli analogique « tout tubes », présente un réel intérêt didactique et il est plus formateur qu’un montage tout numérique , avec des circuit intégrés qui font presque tout et quelques rares composants externes connexes …
    (un FDA tout monté : on apprend rien …Et même un montage en kit, on apprend pas grand chose de plus, a part a faire quelques soudures sans se poser de question ! on ne sais rien sur le contenu des circuits intégrés utilisés ! tandis qu’en assemblant des lampes, des condo, des résistances, des bobines et en apprennant a quoi ces composants servent, c’est bien plus instructif …)

  • Les électroniques modernes sont souvent « trop analytiques » , et le mieux est parfois l’ennemi du bien , elles restituent bien la musique mais aussi le moindre défaut qui l’accompagne … Et même sans défauts surajouté au signal musical on leur reprochent souvent une certaine « froideur » , celles « tout lampes » sont certes moins performantes théoriquement, et ont quelques imperfections … mais qui ont la particularité d’être plus flatteuses que désagréables ! (elles contribuent a ce son « chaleureux » que produisent ces amplis a tubes ) quand au rendement électrique, bien sur, celui d’un FDA est infiniment meilleur …Mais on n’utilise pas un ampli hifi de salon sur des piles ou des accus ! mais sur le courant du secteur ! (dans ces conditions , même avec les médiocres 20 % de rendement d’un ampli à lampes classe A , en comptant le principe même de la classe A + le chauffage des filaments …On peux s’en foutre vu que n’importe quelle prise de courant 10/16A délivre, pour pas cher, bien plus qu’il n’en faut pour générer de quoi satisfaire l’auditeur ! )

sloup

Et le plaisir de construire, t’en fais quoi?

Bonjour,

oui, le plaisir de l’avoir construit soi même, est, aussi, une bonne raison ! tout simplement !

(Mais c’est alors beaucoup plus général, pas seulement pour le cas particulier de monter soi même un ampli audio à tubes de 2 x 15 watts …Dans mon cas, ça peut aussi être un plaisir de câbler soi même une guirlande guinguette pour faire des soirées en plein air …construire soi même un barbecue a partir d’une bouteille de gaz et une table roulante de télé …Tourner soi même un pommeau de levier de vitesse en bois personnalisé pour la voiture …Fabriquer soi même un éclairage d’ambiance à base d’un strombe géant ou Lambi … Ou modifier soi même son banc de musculation …)

Oui c’est purement didactique ça me permet aussi de passé le cap des 20mA et du 5v TTL. J’ai du trop faire silicium dans ma vie…
Dans l’attente voici une légère refonte du schéma de sloup.

/* Schéma corrigé le 02.09.2019 */

:bonjour:

:plus_1:

ON5WF

:plus_1::plus_1::plus_1::plus_1::plus_1:

Ce n’est pas didactique du tout, c’est pour se faire jouir !
Tout ce que je m’applique à fabriquer, je pourrais l’avoir en mieux en sortant mon carnet de chèques mais quelle occupation?
Guilhem raisonne comme un pro et non comme un quidam passionné et contaminé par le virus de la radio.
Peut-il comprendre que je sois heureux de retrouver le bon cheminement d’une ficelle de cadran après deux après-midi de recherche?

1 J'aime

Ou de se faire ch…non,de s’éclater en usinant un châssis,un tambour de CV,ou un support de bobinage,c’est pas du plaisir ça? Non mais!! En tous cas,moi,je me régale!:hugs::crazy_face::stuck_out_tongue_winking_eye:
Il y en a même qui perdent leur temps a bobiner des transfos! Et pour les autres en plus!