Restauration Erwa Imperia

J’ai eu la chance de pouvoir acquérir cette superbe bête de course quelques mois auparavant.
Le « moteur » est magnifique avec sa couleur dorée, ses huit lampes, son néon, et que dire du HP avec son énorme excitation…


J’ai un peu transpiré au moment de contrôler s’il y avait des coupures au niveau du HP et de l’excitation, mais ça parait bon…

Il faudra que je mette à jour la fiche sur le grand livre puisque la liste des tubes y est partielle.

Ce poste a été modifié puisqu’une E443H a été remplacée par une AL4…, alors que l’autre E443H est manquante (mais j’en ai une)
La valve 1561 est HS (j’aime pas trop ça…), j’en ai une aussi
La E415 est HS et la détectrice Cossor DDpen ne doit plus détecter grand chose vu le test au lampemètre…

MAIS POUR L’INSTANT C’EST LE CADET DE MES SOUCIS !
Car j’ai voulu faire un essai du transfo à vide (sans aucune lampe branchée), en augmentant la tension progressivement, et là le courant consommé s’emballe…

J’ai dessoudé tout ce qui est connecté au secondaire (hormis les deux cosses reliées à la masse), même soucis! Je suppose qu’il y a donc un cc dans le transfo…

J’ai vérifié la résistance au niveau du support du 1561 qui est intégrée dans le transfo:

Il y aurait donc une coupure dans le bobinage HT du secondaire, ainsi qu’un cc sur un des autres bobinages?
Dites moi si je raisonne faux…

1 J'aime

S’il n’y a plus rein de branché sur les secondaires , je pense que tu raisonnes bien!
La messe est dite…

verifie par rapport a la masse, un des demi enroulement est peut etre bon
si c’est le cas
il faut le remettre sous tension avec une lampe 75W de protection( sans aucune lampe dans le poste) et mesurer la tension du demi enroulement HT restant
cela donnera une idée du transfo a trouver
a moins que a la depose du transfo tu n’ai la chance de trouver une coupure a ras d’une soudure sur le support de la valve

Même si j’ai la chance de récupérer la coupure, il y a également un cc quelque part…donc c’est certain que le transfo est foutu, non?

pas tant que tu n’a pas regardé ce qui se passe sous la plaque bakelite supportant la valve
j’ai eu de sacres surprises avec ce type de montage
qq fois les fils HT ne sortent pas sur le dessus et viennent du dessous du transfo en passant a force entre le fer et la bobine et ça amorce la …….
il est peut etre aussi mort c’est une forte probabilité effectivement, car c’est l’enchainement logique d’un mise sous tension avec une capa HT morte qui tue la valve qui elle meme tue le transfo ( le fusible ayant bien sur été remplace par un « barreau de chaise »)

je vais regarder ça…
La 1561 a peut-être lâché à cause du cc?

Apparemment il y a deux bobinages différents pour les filaments. Il n’y a pas de schéma pour ce modèle, mais j’ai regardé pour un autre Erwa (le Royal) où effectivement ils alimentent le filament de la lampe finale par un bobinage distinct.
Ca sert à quoi? limiter des interférences?

tout simplement car elle était a chauffage direct et il fallait assurer sa polarisation


la AL4 n’en a nul besoin car elle a une cathode donc il y a eu modif
la resistance a été remplacée par un 150 ohms et un fil a du etre ajoute entre cathode et PM de l’enroulement chauffage
et si la modif a ete faite conformement aux specification d’epoque on doit trouver entre cathode et masse une resistance additionnelle de de 270ohms

Je suis pas devant le poste, mais de mémoire j’allais dire que je n’ai pas vu de résistance (en tout cas pas en sortie directe du bobinage).
De plus, sur ce poste il y a normalement deux E443H en push-pull (du coup sur le mien il y a une AL4 et une E443H)

horreur malheur…… :imp: c’est atteler un ane et un cheval

Sur ce, je vais manger car sinon je vais me faire engueuler…

moi aussi

Bonsoir. j’ai récupérer le même poste en décembre, par contre le cadran est détruit, pourriez-vous me faire une photo ou scan du cadran? merci.

Et en échange tu lui fais une copie du TR d’alim! :smile:

1 J'aime

non mais il pourrait lui donner les tension de l’enroulement HT pour en trouver un autre identique
remarque que peut etre un jour on aura une imprimante 3D capable d’imprimer du conducteur cuivre, du fer et de l’isolant…… :smiley:

Why not?

Pour commencer, pour Joel, une photo du cadran.
Scan impossible car le cadran est riveté, le support du cadran est riveté…
J’ai d’abord nettoyé au mieux.
Le temps a fait son oeuvre, on arrive à lire mais c’est pas top…

Bon, j’ai ouvert le boitier sur le transfo.
Finalement le secondaire HT n’est pas coupé (je pense que les pointes du testeur n’arrivaient pas toucher les broches) et j’ai donc sa résistance: 318 ohms
Le seul fil qui passe entre le fer et la bobine est celui du fusible et je n’ai rien vu de louche…

Concernant la résistance du primaire j’ai 8 ohms.

Est-ce que ces valeurs sont normales?


remarque: le 2 et le 4 sont soudés à la masse.

Filaments push-pull branchés sur 1 et 4,

Filaments autres lampes branchés sur 5 et 10

Après avoir tout dessoudé sauf le primaire j’ai une continuité entre 1 et 9, et entre 4 et 5 et 10
2 relié à rien…
3 relié à rien…
et en plus j’ai toujours le cc lorsque je mets le jus…

Je suppose qu’on peut considérer le transfo HS, non?

Pour un primaire de transfo, on doit avoir environ 150 ohms. Si c’est réellement 8 ohms, il y a un important court-circuit entre les spires. N’y a t-il pas un court-circuit externe ? L’enroulement mesuré ne serait-il pas celui du chauffage? (8 ohms serait normal pour l’enroulement chauffage).

Non pas tant; c’est bien sûr fonction de la puissance du TR mais le premier qui me tombe sous la main a une résistance de 9,2 Ohms au primaire (TR de mon ampli de juke-box).

Par acquis de conscience j’ai dessoudé le cable électrique. Je suis à 9 ohms.