Restauration Rigonda Bolshoi

Bonsoir à tous,

Ici il s’agira de partager la restauration d’un poste à débat : le Rigonda Bolshoi.

Oui, c’est Russe
Oui, c’est tardif (1971 - 1975)
Oui, c’est usine compliquée à dépanner
Oui, c’est énorme (mais Madame est formidable et accepte celui-ci en échange de quelques petites modifications …)

Et malgré tout, je pense que cela est intéressant à faire revivre.

Donc, présentation de l’ogre rouge :
https://www.radiomuseum.org/r/radiotehni_rigonda_bolshoi_stereo_multiplex.html

17 lampes, rien que ça ! Avec double Push-Pull de 6P14P (équivalent EL84)

Il y a quelque temps, un des membres de ce forum (que je salut et remercie, et à qui je laisse le soin de se faire connaitre), m’a fait savoir qu’il comptait se séparer de quelques postes, dont un Rigonda Bolshoi.
Quelques échanges plus tard, et après avoir convenu d’un envoi du poste nu (sans sa caisse), voici qu’hier soir je récupère la bête transportée par Mondial Relai. Et disons que le poste n’a pas vraiment survécu au transport … je vous passe ce que je pense de cela …

(Le colis ne présentait pas de « choc » apparent à part quelque éraflures sur le carton. Le colis était très bien emballée avec du papier bulle, du journal, des morceaux de carton et de la mousse bien épaisse. De ce côté rien à redire, vraiment.)

Alors je vous laisse contempler :

Ce poste venant du Nord, appelons le : le Nordiste !

Toujours est il que dans le même temps, j’ai réussi à trouver un autre Rigonda Bolshoi en relativement mauvais état non loin de chez moi. J’avais donc également acheté celui-ci en attendant de recevoir celui-là. Pourquoi cela ? Et bien, ayant lu que ce poste était vraiment difficile à dépanner, avec quesi-impossibilité de trouver des pièces détachées, je me suis dit que ce poste en mauvais état me servirait de réservoir de pièces, et de plus, je récupérais une caisse …

Ce dernier venant de Lyon, appelons le : le Lyonnais !

Alors voici celui-ci :


Remarquez que :

  • Ce sont les lampes russes d’origine
  • Ce poste n’a pas dû tourner depuis …
  • Le bloc décodeur stéréo est manquant (connecteur dans le sac plastique)
  • Pratique de vaudou sur les sorties HP O.o

Ce dernier devait donc servir de fournisseur de pièces de rechange : il fera son rôle et plus encore puisque au final ce sera lui le receveur.

Ainsi, l’objectif de ce topic sera, vous l’aurez deviné, de restaurer l’un de ces postes tout en bénéficiant de vos conseils.

La caisse subira une modification afin de s’adapter au mieux chez nous (le compromis de Madame)
Le nettoyage et la greffe d’éléments viendront et vous serons présenter dans les jours qui viennent.
Le changement de condensateurs se fera petit à petit (une commande groupée pour des condo destinés au Cepadyne Phenix et au BX 750A est prévu début Novembre)

PS : question bonus : Est-ce qu’il serait possible de récupérer la partie ampli du poste sacrifié et de l’utiliser en tant qu’ampli justement (en dégageant toute la partie radio du poste) ?

Bien sûr ! Quel sacrifice exige Madame ? :neutral_face:

Bonjour
Il me reste un décodeur neuf jamais monté pour ce poste!
Salutations Jean-Luc

bonjour

Je m’ étais intéressé à ce meuble il y a bien 10/12 ans sans jamais décider d’ en acquérir un .

Ce poste date de l’ époque " Union Soviétique " , mais n’ est pas russe !

Il était fabriqué à Riga , en Lettonie, par un consortium voué à l’ exportation . mais ça ne change rien aux problèmes de sa restauration ! :wink:

il y a eu plusieurs fils à son propos sur retro forum .

et il y en a d’ autres …

Bonjour à vous,

Oui effectivement le poste fut bien fabriqué en Lettonie (Riga), mais sous domination de l’URSS et avec la technologie de celle-ci …

Madame ne demande pas grand chose, « juste » de raccourcir la boite afin de ne garder que la partie utile pour le poste (pas la partie placard du dessous), et de peindre celle-ci en noir.

Il faut dire que le compromis consiste à mettre celui-ci sous la télé (donc en plein milieu du champ de vision).

Merci également pour les liens, je les avais consulté avant d’acquérir les deux exemplaires. J’ai même été sur les forums anglophones et russes.

Il y en avait un à vendre chez un brocanteur près de chez moi l’ année dernière mais sans les enceintes et en mauvais état une centaine d’ €: pas intéressé, il est parti depuis.
Tu as de belles chaussettes en tous cas :wink:

A +.

Mais pourquoi l’ablationner de son placard antérieur ? J’y aurais rangé moultes factures, (non) paiements et autres actes d’injustice.
Mais pourquoi le peindre en noir ? Parce que c’est tendance ? Je suis dans l’expectative… :thinking:

1 J'aime

…Et pourquoi pas le peindre en rose avec des étoiles vertes ?

OK, je sors !

Tout simplement parceque notre chez nous est petit et déjà bien rempli.
Le meuble ne peut pas trouver de place.

La seule solution serait de réduire celui-ci à la partie radio (partie supérieur) et de le poser sur le meuble TV (l’écran est accroché au mur).

Il prendra la place d’une platine TEAC PX 500, et viendra se positionner ainsi entre deux enceintes Sonus Faber Principia 3, au dessus du lecteur cassette, du lecteur CD, de l’ampli numérique, du lecteur blu ray et du lecteur VHS/DVD. La platine quant à elle ira se placer un tout petit peu plus loin (à gauche de l’enceinte de gauche …) au dessus d’un ampli analogique TEAC BX 500.

Ainsi, il y a la nécessité de se fondre dans la masse (couleur noir), de s’adapter à la place que nous avons (adapter la caisse) et cela afin de s’inclure dans un milieu audio et de pouvoir servir de son entrée pick-up.

Ce sera le seul élément audio et il sera positionné en position de star … et franchement, côté esthétique, on a connu mieux que le Rigonda Bolshoi.

De plus, le contreplaqué du meuble d’origine est rincé. La partie basse a du prendre la flotte car elle est gondolée …

Donc bon, que Madame accepte ce monstre en échange d’un « relooking » de façade, je ne trouve pas cela vraiment embêtant.

Aprés pour les puristes du tout original, sachez que je comprends parfaitement (étant collectionneur d’autres objets).
Cela revient toujours à l’éternelle question : garder dans son jus, restaurer ou rénover ?
Où commence l’un et où finit l’autre ?

On verra bien ce que donne le résultat.

PS : Madame accepte tout de même également les enceintes d’origine (dont le volume n’est pas négligeable). La caisse devant de toute façon être refaite, elles seront également peintes en noir.

originel pas original !
Par contre, je ne suis pas sûr qu’il faille garder les enceintes ORIGINELLES… Question qualité, on doit pouvoir trouver mieux en noir ORIGINEL ! :joy:

Effectivement :laughing:

Hé bien les Hauts Parleurs sont plutôt de bonne qualité. Par contre le contreplaqué de la caisse est très fin. De même, il n’y a pas d’absorbant phonique à l’intérieur et les filtres sont assez simples.

Donc à voir ce que cela donnera avec des nouvelles caisses (je ferai suivre également l’évolution)

Bonjour,

je confirme:

ces enceintes sont bonnes, les H.P sont de bonne facture, et les caisses, bien que fines, sont bien réalisées, ont des renforts , et des volumes d’accord précis …

La faible épaisseur des parois, et la frèle constitution des filtres risquent simplement de poser problème lors d’utilisation a très fort niveaux sonores …Donc ne pas « jouer au David Guetta » lors de soirées avec ce matériel ! (Qui n’étais pas prévu pour ça, et puis David Guetta ne devais pas encore exister, ou il étais peut être encore …En gestation !)

En cas de réfection totale avec les H.P existants, bien respecter tous les volumes , en oubliant pas le compartiment résonateur , et le diamètre des orifices (tout en bas) et le « pot » du médium (qui doit être acoustiquement clos et indépendant )
Si on ajoute un matériau absorbant acoustique , n’en mettre que plaqué sur les parois , ne pas remplir tout le volume intérieur et ne pas obstruer les orifices du résonateur !

Merci Sloup, concernant les caisses, c’est également les conseils que j’avais trouvé sur les forums.

Aujourd’hui, un peu de nettoyage :

Voici donc le Lyonnais que je m’applique à rendre propre

Et puis parlons des transferts de pièces :


La tige en sale état est celle du Lyonnais, l’autre en très bon état celle du Nordiste.
La tige du Nordiste ira donc au Lyonnais

De même concernant l’aiguille-indicateur de fréquence (cassé « Lyonnais » / bon état « Nordiste »)

Reste la question du condensateur variable (sélecteur de fréquence) qui sur le Lyonnais présente une partie (tout à gauche sur la photo) dont les pattes d’attaches (brasures) sont décollées …
La question est donc : Dois-je le re-braser en risquant des contacts entre lames … ou bien changer cette partie entièrement ?

Enfin, changement des condensateurs chimiques sur le décodeur stéréo du Nordiste qui ira sur le Lyonnais (absent à l’achat) :


Pourriez vous m’aider à trouver la valeur des gros condensateurs marrons marqués 3300 10%, ainsi que les petits rouge et les deux jaunes (identiques) ?

3,3 nF.

A +.

Et pourquoi pas 3,3nF = 3300pF ? :thinking:

Oui.
Il manque la virgule.

A +.

Merci pour votre aide concernant ces gros marrons.

Une idée pour la tension ? (Les chimiques sur cette carte sont en basse tension, 50V au max)

C’est à transistors donc 63, 100 ou 125 volts.

Mais pourquoi les remplacer, ce sont des condensateurs « modernes » à film polyester qui ne posent à priori aucun problème de fiabilité ?

Plus on remplace de composants plus on s’écarte des tolérances avec lesquelles cette carte (décodeur stéréo ?) à été mise au point er réglée lors de la fabrication, donc c’est loin d’être un avantage de tout remplacer …
Ou alors il faudra la réaligner au final …

1 J'aime

Effectivement, il s’agit de la carte « décodeur stéréo ».
Je pense que dans tous les cas je devrais procéder à ce ré-alignement car les normes des condensateurs chimiques ont variés :
200uF >> 220uF
20uF >> 22uF
5uF >> 4,7uF