Restauration Sonora Excellence 301

Ce poste Sonora de 1948 m’a toujours séduit par son look ravageur, j’ai eu de la chance de pouvoir en acquérir un, dont la carrosserie est plutôt en bonne état, tous les boutons sont
présents, mais il manque la garniture chromé de la face avant.
Malgré son âge, la glace des stations, du type miroir, n’a pas trop souffert.
Il a suffit d’un bon lustrage au Miror de la Bakélite et le voilà maintenant rutilant comme au premier jour.

Le cadran de type miroir, est très fragile , il faut prendre toutes les précautions lors du nettoyage, surtout ne pas frotter.
Les photos ont étés prises après nettoyage, cadran éclairé.
C’est un superhétérodyne à 3 gammes d’ondes; PO/GO/OC
Commandes de droite: Sélecteur de gammes et la recherche des stations.

Commande de gauche: sélecteur de tonalité, inter marche/arrêt et volume sonore.

*bonjour* Gino comme d’hab,rien a dire :wink: des photos de l’intérieure peut-etre :question: *merci*

Christophe

Restauration de la partie électronique.
Pour retirer le châssis il faut déconnecter le haut parleur.
Voici la position des fils suivant la couleur.

Restauration du châssis
Pour extraire le châssis il faut retirer le panneau arrière et les boutons de commande. Il n’y a pas de vis de fixation.
Le châssis est positionné au moyen de quatre piges situées sur le boitier à travers d’oeillets en caoutchouc situés sur le châssis.
Il suffit de tirer celui-ci vers l’arrière pour le retirer.
La conception du châssis est très aérer ce qui facilite grandement le dépannage.
Au premier coup d’oeil le châssis semble complet.
Je commence par tester au lampemètre tous les tubes, cinq au total. (5Y3, 6V6, 6Q7, 6M7, 6E8).
Le test donne des tubes en parfait état, entre 90 et 100% de la valeur constructeur.

Test du transformateur d’alimentation.
Toutes les lampes sont retirées du châssis, pour tester le transformateur d’alimentation.
Mais avant de mettre sous tension, je vérifie la position du sélecteur de tension et ensuite la résistance des différents bobinages afin de détecter un éventuel court circuit.
Malheureusement le primaire accuse une valeur très faible de l’ordre de 6 Ohms.
Les bobinages hautes tensions sur le secondaires ne sont pas plus cohérentes, Aie.Aie … Pas bon tout çà, je regarde le transformateur d’un peu plus près et je m’aperçois , qu’il a surchauffé.

Démontage du transformateur
Avant de procéder au démontage du transformateur, je relève le branchement des bobinages.
Et là, pas de doute le transformateur est belle et bien HS.


Démontage des entrefers.
Le primaire et le secondaire sont à refaire.

Restauration du transformateur d’alimentation.
On commence par débobiner le transformateur en relevant avec exactitude le nombre de spires de chaque enroulement.
La bobineuse que j’ai fabriqué est pourvu d’un compteur sur l’axe de broche, ce qui facilite grandement le travail.
Voici les résultats qui pourront éventuellement servir si vous rencontrez la même panne, j’ai lu que c’était courant sur ce poste.
PRIMAIRE:
de 0 à 110 v = 351 Spires diamètre du fil 0,48 mm
de 110 à 130 = 59 Spires « « 0,48 mm
de 130 à 150 = 61 Spires « « 0,35 mm
de 150 à 220 = 230 Spires « « 0,35 mm
de 220 à 240 = 71 Spires « « 0,35 mm
Total : 772 Spires.
SECONDAIRE:
2 enroulements hautes tensions de 1100 Spires, avec diamètre de fil 0,2mm.
Enroulement tension filament valve 5 volts= 17 spires avec diamètre de fil de 1mm.
Enroulement tension filament 6,3 volts= 21 spires avec diamètre de fil de 1mm.

Gino,pour le transfo,je test aussi avec un oscillo a condition qu’il fasse testeur de composant,je travaille beaucoups avec les figures de lissajous et la tu vois deja du premier coups d’oeil si le transfo est résistif donc pas bon spires en courts circuits ou inductif donc il serait bon :wink:

Bon la plus besoin de testé :laughing:

Christophe

Installation du noyau bobine, des cales PVC de 1 mm d’épaisseur, évitent que les spires n’aillent trop près du bord.
Les flaques qui portent le noyau sont réglable, et peuvent s’adapter à plusieurs types de noyaux.
Les quatre vis sont positionnés de façon à tangenter sur les faces internes du noyau…

Rem-bobinage de ce transformateur, avec une bobineuse que j’ai fabriqué pour réaliser le transformateur de mon lampemètre.
Une petite vidéo sur le re-bobinage du transformateur et un aperçu de la conception de ma bobineuse ici:


Avant de remettre en place les tôles en E je passe une cale à poncer pour éliminer les traces de rouille et ainsi, éviter toute sur-épaisseur

Remontage du transformateur
Remise en place des entrefers.

Petite astuce:
Sur les dernières lames qui sont en générales difficiles à rentrer, je casse les arrêtes vives et je biseaute l’épaisseur de la lame.
Améliore nettement la pénétration sans arrachement.

Pour protéger les champs du bobinage je passe un vernis isolant.

Essais du transformateur.
Remise en peinture du couvercle.
Voila mon transformateur est prêt pour un essai à vide.

Relever des tensions à vide:
Résistance du primaire de 0 à 240 volts = 24 Ohms.
Tensions sur les bobines HT = 330 volts identique sur les deux bobines.
Tension valve = 5,1 volts
Tension filaments = 6,45 volts
Connexion sur le secteur pendant 10 heures, le transformateur tiédit à peine.

Nettoyage du châssis avant remise en place du transformateur.
Dégraissage avec de l’Acétone, et je termine au mirror.

Maintenant que le châssis est propre, le transformateur remonté, je peux passer au dépannage.

Le schéma du Sonora Excellence 301.

Les Condensateurs.
Avant la mise sous tension, il primordiale de vérifier et de remplacer tous les condensateurs défectueux.
En général, les deux chimiques de l’alimentation, un 8 Mf et un 16 Mf. Ces deux condensateurs étaient en bon état.
Nombreux condensateurs au goudron présentaient des fuites.
Je remplace d’office le condensateur de liaison anode/grille de la EBF2 et du tube final 6V6 (C 39) 20nF.

Châssis restauré.

Remise en place du châssis.
Connexion du haut parleur.

Comme je le précisais le châssis est positionné à l’aide de petites piges et celles de l’arrière servent aussi pour la fixation du panneau arrière.
Une des piges arrière était manquante. J’ai donc réalisé une pige sur le même modèle.

Fabrication d’une pige suivant modèle.

Remontage du châssis

Mise en route et essais du poste.
Mise sous tension au travers d’un variac, afin de monter la tension progressivement en mesurant la consommation.
Tout est normal, arrivé à la tension nominal du secteur le haut parleur se met à crachoter.
Le sélecteur de gammes sur PO, Je cherche une station, et je tombe sur France bleu le son est fort et clair.
Toutes les gammes GO/PO/OC fonctionnent parfaitement.

Dernière vérification des tensions sur les tubes.
La tension sur les condensateurs de filtrage est de 251 volts.
Un nettoyage des contacts, commutateur de gammes, tonalité, potentiomètre, avec un nettoyant en bombe spécial contact.

Vidéo sur le fonctionnement du poste.

ET VIVE LA RADIO.

Gino

Il existe avec et sans l’enjoliveur de face avant.
C’est ici.

J’ai eu du mal à retrouver le sujet qui ne sort pas si on demande excellence 301 au moteur de recherche. (Si tu peux regarder pourquoi, Jean-Michel ?)

*bonjour* A tous,j’ai trouvé ceci concrenant le sonora de gino,il faut déscendre un peu la page,toutes ces tsf sont aussi belles les unes aux autres :ange:

http://www.piasa.fr/node/3?method=getCatalogLots&catalogref=NXH64XCL40&page=5&orderby=1

Christophe

Bonsoir à tous.

J’ ai décidé de remettre le mien en route.
L’ état avant l’ intervention: câblages du transfo B.F. et de l’ œil magique complètement cuits donc à refaire :exclamation:
Après avoir remplacé tous les condos papier (pratiquement tous mauvais) et chimiques, hé bé, en panne :arrow_right: motor boating s’ accélérant en augmentant le potard de volume.
J’ ai commencé par voir du côté des lampes, et là: bingo c’ était la EF9 la coupable.
Il fonctionne très bien avec un cadre antenne style cadre photo.

A +.

Fin des photos:

A +.

Je découvre ta question. C’est noté, je vais investiguer…

Bonjour,

L’oeil est bien vert et tu as bien bossé Gilles; je pense que c’est le poste que tu avais “sous le coude” il y a deux ans quand j’avais présenté le mien que j’avais dégoté dans un lot comprenant également un PHILIPS 510A et un col de cygne BROWN le tout pour 50€ et en état de marche .Je pense que les deux grands boutons du poste présenté par Mr. Pistore ne sont pas ceux d’un 301 car sur ton modèle comme sur le mien ils sont très différents.

J’ai eu également un petit soucis avec l’EF9 au niveau des contacts du support; j’ai intercalé entre la lampe et le support une grande rondelle constituée par un joint de robinet et tout est rentré dans l’ordre.

Au niveau de l’esthétique du poste,je trouve qu’il a un aspect un peu sombre et austère surtout dans cette couleur, une bakélite un peu plus “marbrée” aurait été préférable mais il est vrai que si l’idée principale du styliste était la ressemblance à l’avant des grosses voitures américaines, à ce niveau c’est bien réussi.

Voici mon 301 qui malheureusement est le modèle de base sans oeil mais pour le prix que je l’ai payé je n’ai pas trop à me plaindre!

A bientôt.

Patrick.

Bonsoir Patrick et à tous.

Tout à fait: tu as une bonne mémoire :exclamation:

sur nos 2 postes, ce sont bien les boutons d’ origine.

A +.

dommage pour le 301 de Mr. Pistore car il est vrai qu’un Sonora sans ses boutons d’origine cela saute aux yeux .Ce n’est pas de chance pour ce poste car le plus souvent c’est les boutons"virgule" qui manquent.