Restauration Unic Radio besoin d'aide

Bonjour à tous,

Voila, je viens de récupérer cette radio qui appartenait à mon grand père, et qui n’a pas vu le jour depuis je dirais bien 40 ans! (elle dormait dans un placard), et je souhaiterais donc la remettre en route; bien entendu je ne l’ai pas branchée, et vu l’état du cordon secteur, ce serait suicidaire! :laughing:
Je n’y connais vraiment pas grand chose, je serais juste capable de changer le cordon secteur en fait… pour l’instant!
J’ai lu qu’il fallait changer les condos avant de tenter un branchement, mais lesquels?.. des conseils avisés me seraient d’une grande aide.
De plus, le châssis est en métal, et ça me fait un peu peur. Je vous mets 3 photos de la bête…
Merci d’avance pour votre aide.

phpphp3php2

Hello.

C’est très curieux ce poste à lampes & bougies, qui a un châssis Ribet-Desjardin dans une ébénisterie siglée Unic Radio.

Pourriez vous faire une photo du dessous du châssis en plus gros plan ?

A première vue le poste a un “trou” inoccupé. peut-être pour un cadre ferrite ou un bouchon 455kHz disparus ?

Le chimique en enveloppe carton rouge que l’on voit devra être remplacé de même que, si j’ai bien vu, celui qui est contre lui dans une enveloppe carton beige. Il faudra aussi changer le condensateur de liaison si il est de type papier/goudron ainsi que faire quelques vérifications.

Il me semble qu’il doit y avoir un chimique en cartouche alu planqué derrière le 2nd transfo mf, et que les chimiques sous châssis aient été branchés en //.

Il serait avisé de nous donner la liste des lampes, c’est toujours utile, ainsi que ce qui est écrit sur la plaque signalétique constructeur.

Un peu de lecture pour vous :

[J'ai trouvé ma première TSF, que faire ?)

bsr

ben oui , y a un trou !

et j’ ai le même trou dans le mien ! :mdr1:

Alors voici la liste des lampes; j’ai eu du mal à lire sur certaines, donc j’espère ne pas m’être trompé:
-Philips 6BE6 4,9 / BE5828
-8806 E2
-GRAMMONT 6A05 F2 CH 6,3
-6AV6 E2
-PHILIPS 6X4 9.0 BX6018

Et la photo grossie du dessous:

D’après le lien qu’a mis Claude, il y a 6 lampes, mais j’en vois que 5,
et les 6 sont 6BE6, 6BA6, 6AV6, 6AQ5, 6X4, EM34

ah oui ! et l’ oeil ! qui est horizontal , à droite sur la photo ??

Pourtant il est assez gros :wink:

" L’ oeil était dans la tombe , et regardait Cain ! " :diable:

et bien , il est bien propre ce câblage sous chassis ! :smiley:

Faut vérifier que le gros chimique vertical , et le 8µF ne sont pas complètement secs ou en court circuit , vérifier qu’ il n’ y a pas de cc entre la ligne HT et la masse ( poste débranché ), puis ces vérifications faites , remettre un fusible sur le calibre 240 Volts , , et on pourrait tenter un essai de MST sans trop de risques, pour vérifier les tensions de sortie du transfo d’ alim , sans les lampes !

Après il sera temps de vérifier les capas sous verre " goudron " , et les changer. J’ en vois 8 , mais elles ne semblent pas avoir trop coulé …

Ah oui, l’œil magique c’est une lampe aussi… :blush:

Oui Nico, Unic Radio = Ribet-Desjardins

Oui j’ai vu ça dans la fiche, mais si c’était bien dit qu’il avait 6 lampes en revanche les bougies ne sont mentionnées nulle part. :mrgreen:

Merci Claude pour ces précisons,
mais à vrai dire je n’ai pas tout compris :blush:
Comment je peux voir si les chimiques sont secs ou en court circuit,avec un multimètre? et dans quelle position je le mets lol, je suis vraiment pas doué…
Et pour vérifier si il n’y a pas de CC? (au fait, c’est quoi CC?)
Merci d’avance

[quote=« Boulet Claude »]
Faut vérifier que le gros chimique vertical , et le 8µF ne sont pas complètement secs ou en court circuit , vérifier qu’ il n’ y a pas de cc entre la ligne HT et la masse ( poste débranché ), puis ces vérifications faites , remettre un fusible sur le calibre 240 Volts , , et on pourrait tenter un essai de MST sans trop de risques, pour vérifier les tensions de sortie du transfo d’ alim , sans les lampes !

Après il sera temps de vérifier les capas sous verre " goudron " , et les changer. J’ en vois 8 , mais elles ne semblent pas avoir trop coulé … [/quote]

Pour voir les CC (court-circuits) il faut mettre le multimètre en position « Résistance » ou Ohms (lettre grecque Oméga majuscule.)

En général, les multimètres sont livrés avec une notice… :wink:

*bsr* à tous

Je me sens toujours désemparé devant les mêmes questions qui reviennent sans cesse .

On trouve un poste de radio . on ne connait strictement rien en électricité , même pas U = R x I , et on veut se lancer dans le dépannage …
C’ est comme vouloir faire la cuisine sans savoir distinguer une carotte d’ un poireau, et ne pas savoir combien de temps il faut faire cuire un oeuf ou les nouilles .

Ce n’ est pas une question d’ être ou ne pas être " doué " comme on l’ entend si souvent , mais de commencer par le commencement .

  1. Récupérer dans une brocante un bouquin de physique de 1ère ( du moins de " mon temps " ça s’ apprenait en première ). et potasser les quelques chapitres d’ électricité : la loi d’ Ohm , les selfs , les condensateurs , les transformateurs , etc, comment ça se comporte , comment ça fonctionne … et bien comprendre U = R x I , avec les unités correspondantes . les fréquences , les longueurs d’ ondes , les circuits accordés .
  2. Ensuite un bouquin genre " la radio , mais c’ est très simple " ( sincèrement je ne l’ ai jamais lu ) , n’ ayant trouvé qu’ un " Berché " de 1000 pages dans la bibliothèque de papa quand j’ avais 16 ans … : les lampes - les transistors , qqu’ est ce que c’ est , comment ça fonctionne .
    les différents étages d’ un poste : étage HF - changement de fréquences - la FI - les étages BF - les alimentations .
  3. , et enfin, ensuite , on vient poser ses questions … :wink:

sinon , pour moi , c’ est prêcher dans le désert … :frowning:

*bsr*

Merci Pierrot pour l’explication, un “CC”, je sais ce que c’est maintenant,
et merci Claude pour cette belle leçon de morale… je vais étudier la chose.

Voyons Claude, tu es bien sévère…

Il n’y a pas plus besoin d’être électronicien pour dépanner un poste radio qu’il n’y a besoin d’être un grand cuisinier pour savoir faire cuire des pâtes.

Avec un peu de jugeote d’un côté et de la patience et un minimum de pédagogie de l’autre, tout est possible. Le savoir est quelque chose qui se transmet.

*hola* à tous:

Mmmmmmmmmmmm je ne sais pas, ne sais pas mais je suis plus près de l’opinion de Claude que de la tienne Nicolas.

En cuisant pâte les risques sont peu nombreux (molle, dure, al dente), mais avec une radio je crois qu’il y a plus risque, ne parlons pas si sont tous courants.

Je crois qu’il faut avoir quelques connaissances minimales, qu’est AC, DC, condos, manier un polymètre etcccc.

Saluts et Bon week-end.

Juan Antonio.

Ce que je trouve le plus passionnant, c’est de trouver un espace d’échanges où on peut transmettre son savoir en toute simplicité. Moi je dis bienvenue à chacun des nouveaux arrivants qui ont la curiosité de restaurer la radio découverte dans le grenier ou récupérée sur une broc.

En dehors de mes moutons à 5 pattes, que pierrot connait bien, dans la grande majorité des cas il y a moins de 10 pannes différentes qui mettent à l’arrêt un poste de radio, surtout les français des années 50, il n’y avait pas grand chose dedans (comme ce unic).

Une fois vérifié le TA (transfo d’alimentation) le TS (transfo de sortie), une fois remplacés les deux chimiques et les condos goudron, on a éliminé 80% des pannes.

Et une fois le premier poste remis en route, on a qu’une envie, c’est d’en trouver un autre et de remettre le couvert :smiley:

Japa a forcément raison, reste que les notions de base s’acquièrent vite, surtout si l’assistance est au rendez-vous. S’il s’agit de construire à partir d’une feuille blanche, s’il faut se lancer dans la radio émission, alors là oui, les fondamentaux sont indispensables et incontournables, mais pour remettre en toute une radio qui contient un bloc d’accord et une vingtaine de composants passifs, les notions théoriques sont moins indispensables.
Il sera toujours temps d’approfondir

ça c’est bien vrai :smiley:

Merci les forums et merci les passionnés qui nous conseillent nous les débutants, et passionnés tout autant.

Merci pour vos réponses,
je vais déjà faire tout ce que Jeff à suggéré. Le TA je vois ce que c’est, et le TS, c’est celui qui est sur le HP?
Je vais changer les condos aussi, et avant de me risquer à le brancher, je vais changer le câble d’alim parce qu’il a très mal vieilli…

Et pour ce qui est de remettre le couvert après celui ci (et j’en suis encore loin!!) j’ai déja un second poste qui m’attend, mais je n’ai aucune marque dessus, je sais juste que c’est du 110v.

Dans l’'ordre :
1/ remplacer le cordon d’alimentation (si nécessaire). Placer le sélecteur du TA sur 245v
2/ vérifier le primaire du TA (un ohmmètre sur les deux fiches de la prise de courant), si on manipule l’interrupteur secteur le courant doit passer et se couper à l’arrêt, si le courant passe dans les deux cas, inutile d’aller plus loin, le TA a un blème.
Si le courant ne passe pas dans les deux cas, vérifier le fusible, s’il est bon, vérifier l’oxydation des contacts et la qualité de l’interrupteur et si rien ne se passe quand même, inutile d’aller plus loin, il faut trouver pourquoi le poste n’est pas alimenté.
3/ retirer toutes les lampes sauf les lampes cadran et mettre sous tension : si les plombs sautent, c’est qu’il y a un blème !
Si le TA chauffe ou fume, c’est aussi parce qu’il y a un blème
Si le Ta ne chauffe pas et que les ampoules cadran sont ok, c’est que le TA est en partie bon, au niveau du primaire et de l’enroulement secondaire 6,3v
4/ remplacer le condensateur électrochimique (2x16µF ou 2x32µF, voire 2x50µF) en prenant bien garde de ne pas se mélanger dans le câblage : ce condo monté à l’envers explose !
Lors du remplacement vérifier s’il n’y a pas une rondelle isolante entre la cartouche et le châssis.
Si oui, c’est un montage particulier car le négatif n’est pas directement relié à la masse !!
Si tout est ok, il peut être procédé à un essai.
A défaut de variac, pour protéger l’ensemble d’un éventuel CC, il est bon de placer une ampoule à incandescence sur l’une des deux lignes secteur : si la lampe ne s’allume pas (ou très faiblement) lors de la MST, tout va bien. En revanche, si la lampe s’allume, elle sert de fusible pour éviter le désastre du CC, il faut tout arrêter et chercher d’où vient le CC, inutile d’aller plus loin tant que ce pb ne sera pas réglé.
A suivre…