retour de brocante


#405

Des tsf en chocolat :angry:


#406

Voila un artiste


#407

et en caméra " cachée " ??? en faisant semblant d’ envoyer un SMS ! :wink:


#408

Décidément, Gérard, tu ne comprends rien à l’art contemporain!
Moi non plus, rassure toi.
Si on m’offrait l’entrée, j’aimerais tout de même bien visiter la FIAC; ça doit pas être triste…


#409

C’est vrai, je dois être très con, heureusement, le plus souvent l’artiste fournit une explication de son oeuvre.
Hélas! il emploie souvent des termes tellement farfelus, que je ne comprends pas non plus, dommage…

Pour moi, une véritable oeuvre d’art doit te laisser sur le cul, sinon c’est pas la peine…

Même les oeuvre bien connues des peintres célèbres, souvent drogués ou alcooliques, morts dans la misère la plus noire et le dénuement, qui aujourd’hui atteignent des sommes astronomiques parce qu’elles constituent un patrimoine bien à l’abri du fisc, me laissent froid.
Seuls quelques rares tableaux vus au Louvre ou a Rome m’ont tiré une larme.
Je suis bien plus sensible à l’architecture, à la sculpture.
Par contre, il y a une foule d’objets de la vie courante auxquels personne ne fait attention qui, pour moi, sont de véritables oeuvre d’art. Pour la plupart des gens, ce sont juste des produits de consommation…
En fait la plus fantastique oeuvre d’art est celle que produit la nature et que l’homme est bien incapable de créer.

cdt,
gérard


#410

Bonsoir. J’ai vu un type, dans une exposition en extase devant un tableau abstrait,affreux,sans queue ni tête,et faisant des commentaires à qui voulait l’entendre,ponctués de mots dont il ne devait pas connaître le sens et n’ayant à mon avis aucun rapport avec l’oeuvre,aussi sublime fut-elle.Je n’étais pas le seul ce jour là
a être estomaqué!:hushed: Je dois dire que j’avais été traîné de force dans ce piège étant complètement hermétique à l’art pictural ainsi qu’a la poésie!!:relieved:


#411

:handshake:


#412

Etait-il sur de l’avoir accroché à l’endroit ?


#413

des nouvelles de la machine electrostatique
apres refection des palliers des plateaux ( trop de jeu qui imposant d’ecarter trop les plateaux)
fabrication d’une manivelle pas top mais efficace.il faudra que je trouve un bout de laiton de 4 a 5mm d’epaisseur pour en faire une un peu tarabiscotée façon ancienne
usinages des billes de laiton et douilles et poignée isolante pour le demi eclateur qui manquait
amorcage facile ( suis dans la midi et il fait sec)
étincelles de 5cm
apres la machine amorce entre les secteurs sur les plateaux dans une odeur d’ozone epouvantable elle a atteint ses limites je pense.
il faut peut etre decaler un peu les balais de dechage pour les eloigner du pole de la machine
actuellement j’ai 4 secteurs de decalage


#414

Bonjour,
j’avais oublié de mentionné (ça n’a rien à voir avec la radio) le coffret de 4 DVDs concernant le concert Live Aid de 1985. Coffret obtenu pour 2 euros.
Bonne soirée
Raymond


#415

coffret trouvé à la brocante de Junglinster


#416

Bonsoir,
Des étincelles de 5 cm, on n’est pas loin des limites de cette machine, et c’est déjà suffisant pour faire quelques expériences.
Sur la photo N°5 de mon message plus haut, tu verras le tourniquet qui se met a tourner grâce au vent électronique dès que la machine est actionnée.
photo10
Si l’amorçage se produit entre les secteurs, c’est parce que les disques sont sales, il faut les nettoyer soigneusement.
D’abord avec un produit à vaisselle, bien rincer et sécher, puis finir à l’alcool isopropylique.
Pour vérifier où sont les pertes par effluves, il faut faire tourner la machine dans l’obscurité totale, on voir très bien les aigrettes violettes.
Toutes les parties en contact avec la haute tension doivent présenter des parties arrondies, la moindre aspérité produit des fuites.
Les supports des peignes en particulier, l’idéal est de mettre des petites sphères en laiton, il y a un fabricant sur Paris qui vend des sphères tournées de toutes dimensions pas cher.

Sur la machine qui est derrière mon bureau, les balais de décharge sont à 60°, mais c’est pas critique.
cdt,
gérard


#417

le nettoyage a été déjà effectue
les secteurs sont espaces de 10mm comme on a le 1/2 potentiel de la machine entre le balais de masse et un des pole cela nous fait 40mm d’isolation, si on considere que le potentiel se repartit également sur les 4 secteurs on a le 1/2 potentiel reparti sur 4 zones isolantes soir 1/8 du potentiel par zone

sachant que la longeur d’arc a l’eclateur est de 5cm on arrive a un arc fractionne en 8 parties au niveau des secteurs ( si on considere que la tension disruptive est la meme a la surface du plateau que dans l’air ce qui est en partie faux car une tension disruptive de surface est plus faible que dans l’air ) on arrive a 0.62cm de longeur d’arc sur la plateau

c’est donc coherent en terme de possibilite d’amorcage , pour moi il est normal que les secteurs amorcent entre eux dans cette zone critique; je vais essayer d’ajouter un secteur de decalage en plus te passer a 5 secteurs entre pole et plateau mais cela va reduire le temps de transfer des charges par influence entre les secteurs deux plateaux et peut etre limiter la tension ?
je vais faire l’essais


#418

Je me souviens, lors de mes essais sur ces différentes machines ( je les essayais systématiquement quand nous en recevions, souvent par 8 ou 10 pièces.Lorsqu’on s’amusait à trop écarter les deux électrodes, à un moment, plus d’étincelles, fort dégagement d’ozone et ça pétait d’un peu partout. Il y avait une barrette de court-circuit qui permettait de déconnecter les bouteilles de Leyde. Autre chose : l’écart angulaire entre les deux bras de support des balais est très important : les profs nous ramenaient des machines qui, d’après eux, ne fonctionnaient pas ! En fait, on recalait le bon angle, et ça reclaquait sans probléme.


#419

j’ai decale les frotteurs de masse de 1 secteur supplementaire l’etincelle atteint 7cm
un decalage supplementaire de 1 secteur la fait redescendre a 6 cm
1 secteur de plus encore et elle retombe a 5cm

donc j’ai opte pour un decalage de 5 secteurs qui semble été l’optimum

maintenant il faut que je m’occupe des courroie cuir completement seches qui cassent a tous moment
je vais aller faire un tour chez mon fournisseur de joints toriques


#420

Bonjour,
Sur la machine qui me reste, il y a 36 secteurs pour un diamètre de disque de 30cm.
Avec exactement le même nombre de secteurs, une autre machine équipée de disque de 35cm tirait des arcs jusqu’à 18cm par temps sec, c’est le meilleur rendement que j’aie obtenu avec cette machine, 15cm était la moyenne.
L’amorçage entre secteurs ne se produit que lorsque les électrodes sont trop écartées.
Pour l’entrainement, j’utilise de la courroie au mètre qui se soude a chaud, source Radiospares.
Cdt,
Gerard


#421

Pour mon petit tour Emco, j’utilise ce type de courroie. Très pratique : https://www.123courroies.com/courroie-ronde-polyurethane-standard/53992-courroie-ronde-thermosoudable-ref-cr3.html


#422

Merci Jlouis je vais regarder de ce cote


#423

C’est exactement ce type de courroie que j’utilise, la verte à surface rugueuse.
réf. Radiospares: 309-8101 11€ HT les 5M
La seul difficulté est la soudure, il faut chauffer les deux extrémités à 250° environ avec un fer à souder muni d’une panne plate, assembler rapidement quand un bourrelet apparaît et maintenir sans bouger 2 minutes.
Bien sûr un outillage est disponible, compter + de 500€ !!
Il existe aussi de la courroie creuse dans laquelle on insère un petit diabolo en métal, pas besoin de soudure, réf RS 701-0584.
Je peux t’envoyer 2m de courroie verte en 3mm de diamètre, écris moi en MP.
cdt,
gérard


#424

Je chauffe avec un micro-chalumeau et j’assemble rapidement en m’aidant d’une cornière pour l’alignement. Ensuite, j’élimine délicatement le bourrelet au cutter.