Retraites merci macron

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.

Suite

J’aime bien les mecs qui parlent de dizaines de milliard d’euros, comme nous on parle du prix d’un condensateur chimique :smile: sans citer aucune source valable. C’est qui ce type ? un économiste ? Un acteur de la vie professionnelle ? Un scientifique de la démographie ? Je pencherais plutôt pour un gars qui se la pète, qui veut faire le buzz. Donc…sans beaucoup d’ intérêt.

Sans titre

J’ai noté, pour les chiffres, une référence « La cgt UGICT » dans la 1ière video…pas anodin quand on sait que c’est le syndicat le plus hostile à la réforme.
Je ne crois pas aux 72 milliards dont se priverait le gouvernement…il est beaucoup plus convainquant sur l’âge pivot qui pourrait bouger à l’envie sans passer par une nouvelle loi et donc éviter de nouveaux mouvements de grève dans le futur.

Tout s’explique !

Je me doutais un peut de vos réactions ! moi aussi je ne sais pas trop quoi penser ? c est bien compliqué pour moi.
" c est qui ce type " ? le futur Président de la République ? LOL

Bien vu Paul :eyeglasses:

Bonjour,
L’âge pivot et la retraite à points constituent deux chèques en blanc pour ce gouvernement et ceux à venir, qui se garderont bien de revenir en arrière.
Beaucoup trop de Français prennent la chose à la légère et ne comprennent pas l’enjeu, le gouvernement a tout fait pour discréditer les syndicats, présenter la réforme juste avant les fêtes n’est qu’une honteuse manipulation pour diviser les Français…
cdt,
Gérard

CGT: Cancer Général du Travail.

Bien vu :wink:

Ce syndicat a toujours été un prolongement du P.C. donc d’ une gauche plutôt radicale et depuis que ce parti politique ne représente plus rien ou presque maintenant, ils essaient d’ exister en jouant la carte du « niet » à tout prix à toute réforme.
Ce pays qui est soi-disant « irréformable » doit ABSOLUMENT accepter ces dites réformes sous peine de graves conséquences plus tard pour nos enfants.
Nos pays voisins l’ on bien fait: pourquoi pas nous ?

Par rapport à la réforme de Sarkozy et de la Carcept qui ont repoussé ma préretraite de routier d’ un an ceci juste 6 mois avant de la prendre: ça m’ a fait chier, mais bon, il a bien fallu s’ y faire !

A +.

Que pensez vous de ça ??

Je me suis livré à un petit calcul bête, simplement pour comparer,sur une vie de travail.
35 Heures/jour,jusqu’à 64 ans,revient à quelque chose près(légèrement inférieur)à
40 Heures/jour, jusqu’à 60 ans ! Pourquoi aller chercher des complications et des combines à la con qui mécontentent tout le monde ?

35 heures par jour,dur dur :hot_face: :blush: :blush:

Justement, Guy ! Avant, on faisait bien 40h par semaine, et on partait vers 60 ans, et on en est pas morts! Et si à présent, on a la même chose avec 64 ans et 35 h, je ne vois pas trop ou est le probléme ? Pour moi, c’était plutôt 44 ou 45 h/ semaine.Et on a pu payer les retraites de nos anciens. Comme dit Gilles, si on ne fait rien, on fonce droit dans le mur.Cela fait au moins 30 ans qu’on en parle, et aucun des présidents jusqu’alors n’a pu faire face à ce probléme, car électoralement, ça n’était pas porteur.
Cela dit, je reconnais que leur histoire d’âge pivot, on n’y comprend rien, c’est une vraie usine à gaz. Moi je ferais deux choses, pour que tout le monde soit content: Supprimer TOUS les régimes spéciaux, mais pas seulement SNCF, RATP, EDF et compagnie…Mais aussi les députés, sénateurs, maires etc…etc…Commençons donc par le plus simple ( et le plus juste )

Moi ce que je constate c’est qu’après 50 ans de cotisations et ayant pris ma retraite en 2013 je touche moins maintenant qu’au début de celle ci

1 J'aime

« je touche moins maintenant qu’au début de celle ci » <

T’as jamais entendu parlé de la CSG et autres gâteries? :smiley:

ho que si même mon épouse avec une retraite de 640 euros pour 126 trimestres validées a eut droit a l’augmentation de la CSG

Validation des trimestres de retraite

Pour faire valoir ses droits à la retraite à taux plein, l’assuré qu’il soit salarié ou non doit impérativement avoir validé un nombre minimum de trimestres.

Un allongement de la durée de cotisation

L’allongement de la durée de vie et donc de la durée de perception de la retraite a amené les pouvoirs publics et les organismes de gestion paritaires des caisses de retraite à constater la nécessité d’allonger progressivement la durée minimum de cotisation pour la porter à 43 ans (soit 172 trimestres). Soit deux années de plus.

La transition mise en place depuis 2010, prévoit le rallongement de la durée de cotisation d’un trimestre supplémentaire tous les 3 ans.

Une durée d’assurance variable selon l’année de naissance