Schneider "Babel" avec "étaleur de bande"

Bonjour,

J’ai depuis quelques années, ce petit “transistor” Schneider "Babel " (le bien nommé, car il parle plusieurs langues surtout sur OC Sourire), de 1969, fiche 29941 , assez sympa, bien que banal d’aspect, et typique de la fin des années 60. Il est en plastique gainé vinyl souple (de la mousse dessous), et de couleur verte, et d’un poids relativement très léger par rapport aux autres postes de cette catégorie.

Pas de FM, mais 3 gammes d’ondes courtes, qui couvrent de la bande des 13 m à celle des 120 mètres, ce qui est déjà quand même assez exceptionnel pour qu’on le remarque. Il permet donc une écoute élargie de la quasi totalité des ondes courtes.

Mais ce qui le rend encore plus remarquable, c’est ce dispositif appelé “vernier ondes courtes” , qui est beaucoup plus qu’une simple “loupe OC” que tout le monde connait et qui permet seulement d’ajuster la station écoutée avec le maximum de précision.

Non ! Ici, ce “vernier ondes courtes”, est un véritable “étaleur de bande” . qui permet à tout point du cadran, d’étaler la bande de part et d’autre de ce point sur une plage étendue sur la totalité du cadran, car ce vernier possède sa propre aiguille, et un cadran spécial qui lui est propre, ce qui permet d’étaler la bande choisie sur toute la longueur du cadran. Je n’ai jamais vu ce dispositif sur aucun des poste multigammes que je connaisse. Par exemple, vous vous calez au milieu de la bande des 25 mètres avec le CV principal, et ensuite vous naviguez sur cette bande avec le vernier ondes courtes, ce qui vous permet d’écouter une multitude de stations avec le confort d’un multigammes à multiples bandes étalées.

Techniquement, ce dispositif fonctionne avec un bobinage à noyau plongeur actionné par le bouton dédié, j’ai oublié d’en faire une photo, et je n’ai pas envie d’encore tout démonter je m’en excuse. Quoi que si ça intéresse quelqu’un, je le ferais volontiers.

J’avais trouvé ce poste sur un vide-grenier dans le Var lorsque je débutais ma collection. Il fonctionnait mais avec de forts crachements dans le potentiomètre, ce qui m’avait conduit à le mettre un peu de côté. Je me suis décidé enfin à le démonter pour pulvériser un peu d’anticrash dans le pot. et le nettoyer consciencieusement. Depuis, il fonctionne à la perfection, est très agréable à manipuler, et a véritablement l’aspect du neuf malgré qu’il ait quand même pas loin de 50 ans d’âge.

Un défaut de conception du cadran : la gamme OC numéro 2, dont la sérigraphie de couleur noire est véritablement peu visible et même totalement illisible à la lumière artificielle car imprimée en noir sur la plage transparente du cadran , idem pour l’étaleur de bande dont les inscriptions en KHz je supposte sont également quasiment invisibles.

Autre défaut, mais celui-là découlant d’un petit accident, le cadran légèrement étoilé au niveau d’une de ses deux vis de fixation, qui a été un peu trop serrée par le précédent propriétaire. Mais c’est assez peu visible et n’altère en rien le charme de ce petit poste.

Cordialement

Cliquez sur les photos pour les agrandir et en augmenter la définition.