Surprises ! (REX Radio)

Bonjour
ce WE sur la brocante, je vois ce beau poste qui parait en bon état…
la marque , facile c’est écrit assez gros: REX

le tissus ma parait du tout début des années 30
double fenêtre, double cadran à tambour, deux boutons… cela ressemble aux commandes d’accord et d’hétérodyne, avant la commande unique , fin des années 20

ça a tout l’air d’un de ces poste charnière entre technologie batterie et secteur.

je soulève pour le tourner et vérifier , lourd ! (13kg). c’est bien ce que je pensais: technologie batterie avec alim secteur.

mais la surprise c’est le châssis !
jamais vu ça , le châssis est en fonte d’alu ou en zamac, avec des plots pour la fixation des transfos, un socle pour les CV, etc.

Ca devait couter une fortune !
en plus il n’y a pas la place pour toutes les lampes! une est perchée tout en haut.

un petit nettoyage et relevé des lampes. Il y en a deux d’absente.

En haut une lampe à pointe Gécovalve D E 4 ( A415)
à gauche DW1B bigrille Métal Mazda ( E441)
au centre TE42 Dario ( E442)
à droite TV80 Dario (506)
au fond à gauche et à droite les deux manquantes

On a donc une redresseuse, une ampli HF, une changeuse de fréquence, une ampli BF

la BF est la D E 4, cablée avec un tr BF, mais y a t il un autre étage BF ?

et l’autre manquante une triode en détectrice ?

je n’ai pas encore ouvert, mais je vais regarder de près ce châssis. j’en profiterai pour relever le schéma …

Daniel

Bonjour,
Belle trouvaille ! :+1:
À quel prix ?
DG

au départ 50, négocié 40.

quelqu’un à t il déjà trouvé pareil châssis ?

Je pense que les lampes ont été un peu mélangées.

La redresseuse 506 doit se trouver en haut vers le transfo et l’alimentation, à droite il manque une détectrice E415 ou E424 et une amplificatrice BF, une pentode B443.

La triode à chauffage direct Gecovalve DE15 n’a passa place dans ce poste il.me semble.

Cela me rappelle la construction d’un Ancel que je possède, de la même époque et même architecture.

non, le transfo d’alim ( 110 / 220) est dessous le châssis.

Et celui-ci c’est le transfo de sortie ?

Possible mais je le saurai en vérifiant le câblage. En tout cas la TV 80 n’est pas à sa place.

Il y a 2 marques qui s’appellent Rex.
Rex Radio : Années 30, facture très classique il me semble.
Radio Rex : Années 20 et 30, Georges Gilbert constructeur à Thouars dans les Deux-Sèvres. Construction très spéciale et imaginative et aussi franchement rares.
Je me demande si ton poste ne serait pas un poste Gilbert.
Voir ici celui que j’ai : Miscellaneous 20-25 (2)

Merci Eric pour ces précisions. la piste radio Rex est à surveiller.

sur le GL il y a deux modèles « rex radio » avec le même décors ou presque. mais pas d’autres informations.

rex

Bonjour,
J’ai un REX Radio des années 30-40, très belle ébénisterie :
Ici à côté d’un Excelsior 52
IMG_2352
cdt,
Gérard

Henri-Louis à raison … moi aussi .

En haut c’est bien une redresseuse, et un transfo d’alim.
c’est l’alim du HP électrodynamique, avec redressement mono alternance pour la HT
le primaire est en 130 V .
C’est peut être un ajout pour une variante avec HP électrodynamique ou pour remplacer un HP à aimant permanent.

le transfo d’alim principal est bien sous le châssis (au centre) et la redresseuse au fond à droite, ( vu de l’arrière).

La lampe d’éclairage du cadran est en 130V.

Le transfo d’alim principal dispose de 3 enroulement pour le chauffage des lampes: Celui de la valve, un second pour les 3 lampes des étages HF et MF, un troisième pour la lampe de puissance BF, avec un dispositif anti ronflement.


une résistance en // avec le filament de la lampe, avec un curseur relié à la masse

2 J'aime

Bonjour,

c’est l’équivalent du « potar Loto » d’ équilibrage de point milieu filament pour éliminer le ronflement de chauffage des lampes BF, ou tout au moins le réduire (rien à voir avec la F.D.J ! On ne saura pas pourquoi ça s’appellais « potar Loto » !)
C’ est courant sur les amplis hifi ou sono à lampes un peu soignés, ça l’est moins sur un poste de radio grand public !

De mémoire, il y a le même dispositif sur les magnétophones à fil Webster…

Oui mais là l’utilité est plus évidente qu’un dispositif anti-ronflements avec potentiomètre ajustable « loto » installé sur un ampli BF avec des lampes à chauffage indirect.

Ici on doit absolument avoir exactement le point millieu du filament de la lampe finale à la masse vu que c’est du chauffage direct.

Bonjour,

ah oui, je n’avais pas pensé a vérifier ce détail, très important : Le fait que la finale BF soit à chauffage direct …
( l’exactitude du point milieu est alors bien plus importante , puisque ce filament sert de cathode )

Oui je pense, à cette époque la technique avançait très vite, le châssis avait peut-être été développé à l’origine pour un poste sans HP qui utilisait un diffuseur électromagnétique externe.

Puis la mode des récepteurs « blocs » comme on les voit et les appelle à cette époque dans les publicités est arrivée et beaucoup de petits constructeurs on dû vite s’y adapter, en bricolant des solutions qui nous paraissent aujourd’hui vraiment bizarre.