Tension grille oscillatrice sur 6E8 MG

J’ai une tension négative sur toute la Gamme GO
En PO une tension négative côté CV fermé qui devient positive côté CV
ouvert.
En OC une tension positive sur toute la gamme.

Ça capte sur toutes les gammes (j’ai déjà vu mieux!)
Une explication à cette bizarrerie?

Quand la triode oscille, sa grille devient négative par détection de la HF, et cette tension varie en fonction de l’amplitude de l’oscillation…
Mais comme il s’agit de HF, il faut un volrmètre à haute impédance, et une sonde (par ex. une résistance de 1MO en série avec la pointe de touche.)
Comment mesures-tu cette tension ?

Avec ça

>>>>

S’il y a un R de cathode c’est par rapport a la cathode qu’il faut mesurer et pas par rapport a la masse

"c’est par rapport a la cathode qu’il faut mesurer et pas par rapport a la masse " < SIC!

Celle là j’la connaissais pas!
Par rapport à la cathode > tension négative sur toutes les gammes et sur toute la course du CV.
Bravo Docteur! Explication SVP…

simplement la cathode est portée a un potentiel positif mettons +3 V
en GO l’oscillation est energique et donne une tension grille par rapport a la cathode de -10 V
donc si on mesure la tension grille par rapport a la masse on trouve +3 -10 = -7 V
en PO et OC l’oscillation est souffreteuse et ne donne que -2 V par rapport a la cathode
donc par rapport a la masse +3 -2 = +1 V

Encore une découverte pour nous autres apprentis! Merci Radiolo :slightly_smiling_face:

Explication claire comme de l’eau de roche!
Simple question d’addition entre volts positifs et volts négatifs (voir premier cours d’algèbre).
Encore fallait-il penser à l’origine de ces volts « plus » et « moins » et en établir la relation.

Je suis parti pour m’amuser à refaire cet émetteur en 3 coups de fer à souder qui m’avait émerveillé quand j’avais 14 ou 15 ans et qui portait à 2 ou 300 mètres…
Pour ce faire j’ai pris ce Ibéric dont la caisse bois était surpeuplée.
J’ai commencé par le faire rechanter; seul moyen de savoir si le bloc de bobinages est OK, point indispensable pour la bidouille à venir.
On verra pour la suite de cet émetteur dont la fabrication est à la portée de tous ; contrairement à celui de Blaireau qui n’en n’a, par ailleurs, absolument rien de comparable.

Bon sang, mais c’est bien sûr !