Transformateur d'isolement


#21

Bonjour,

Le variac peut être branché avant un transfo si on veut obtenir une alimentation alternative variable, bien utile pour la conception et le dépannage.
Par exemple, un transfo d’alimentation standard pour radio à lampes pourra fournir haute et basse tension continuellement variables.
De plus, on peut obtenir un peu plus que le nominal puisqu’un variac permet généralement de survolter le secteur de 10 ou 20V.
La stabilité du secteur étant généralement assez bonne, pas besoin de régulateur.
Le variac est assurément l’outil indispensable de tout bricoleur en haute et basse tension, compte tenu de son faible prix, aucune raison de s’en priver…
S’il est suivi d’un transfo, pas besoin d’un transfo d’isolement supplémentaire, mais par précaution, on peut également en placer un en amont, c’est le cas chez moi.
cdt,
gérard


#22

Bonjour,

il est préférable de brancher le variac apres le transfo plutôt qu’avant , bien que les deux solutions puisse fonctionner , la solution avec le variac apres le transfo a un meilleur rendement …Notamment aux tensions les plus basses.
(tandis qu’ un transfo en aval d’un variac réglé “trop bas” sera sous magnétisé , donnera bien moins que sa puissance, et fonctionnera avec un mauvais rendement )


#23

Bonjour,
Voici mon montage, avec du matériel industriel de récupération… Transfo isolement 1kVA suivi d’un variac de la même puissance. Voltmètre et ampèremètre (ce dernier pouvant être shunté) bien pratiques.
Comme il m’arrive de dépanner des amplis de sono “vintage”, disposer de 1kVA est bien commode.
L’autre avantage d’un transfo d’isolement est de limiter le courant de court-circuit, ce qui n’est pas plus mal quand on travaille sur un appareil “tripes ouvertes”… la pointe de test qui dérape “côté primaire” de l’appareil, par exemple… Ou quand les choses tournent mal à la remise sous tension, particulièrement dans des appareils puissants.
Et quand je veux vraiment limiter encore plus la puissance, j’ai un autre transfo 230/230 ou 230/110 de 100VA, que je connecte derrière la sortie variable de mon tableau d’essai.


#24

bonjour,

Belle réalisation … Mais : il manque : un bouton coup de poing d’arrêt d’urgence au poste de travail !
( le bouton champignon , rouge sur fond jaune , très courant dans l’industrie, et parfois bien plus pratique que se ruer au tableau et tourner une manette ! )


#25

C’est vrai ! Bon ici j’ai le commutateur général, et il est bien accessible…

De plus, certaines prises de l’atelier (hors celles de ce tableau bien sur) sont protégées par un différentiel de 10mA. Les appareils que je répare passent le test connectés sur ce différentiel, et cela doit “tenir” !
Parfois, c’est au bout de quelques heures qu’il se passe quelque chose, comme avec cette radio ci : Radiocollection.be : réparation radio ASIA super 36


#26

Il manque aussi le fréquencemétre industriel, pour vérifier si on a bien du 50 hz !! :grinning::grinning: Non !! J’rigole ! Belle réalisation pro.


#27

bonjour,

Bravo pour ces installations professionnelles ! :hushed:

mais s’il s’agit de s’isoler du secteur (et uniquement ceci,) un morceau de sol plastique de 2 m² sur le sol de l’atelier est aussi efficace! avec un disjoncteur 30mA en aval bien sûr!


#28

A propos, il est préférable de parler de transfo de séparation plutôt que de transfo d’isolation ou d’isolement…

Le transfo de séparation a en plus un écran électrostatique à relier ç la terre, ce qui garantit qu’aucune tension secteur parasite puisse passer au secondaire par effet capacitif…


#29

Je sais pas ! Mais je ne suis pas certain que cela corresponde bien aux normes…


#30

Bonsoir à tous,

Effectivement, un transfo d’isolement ou transfo de séparation (blanc bonnet - bonnet blanc!) est indispensable pour réparer, régler et utiliser un poste avec secteur au châssis.

Quand à la puissance, tout dépend de ce que vous voulez faire avec …
Pour un usage ponctuel, un transfo de 100 à 250 VA est largement suffisant (ne pas oublier les protections au primaire et surtout celle du secondaire)

Personnellement, je me suis créé une installation de labo isolée du secteur un peu particulière puisqu’en monophasé 3 fils 2x120V avec un bon gros transfo torique de 750 VA. L’avantage de ce système étant de disposer en même temps de 120V et de 240V isolés via des prises réparties sur la paillasse. Un montage avec un disjoncteur bipolaire différentiel 30 mA est également câblé sur la sortie 240V pour simuler une installation classique servant ainsi à tester/alimenter des appareils pouvant avoir des défauts d’isolements sans faire péter le réseau normal.

Quelques photos …

Le câblage de l’alimentation n’est pas vraiment top mais va être refait un de ces quatre quand j’aurais du temps :frowning:

Florian


#31

Ce que tu nous montres là, c’est du truc pour milliardaires! Ou idiofilélectriques…

A moins que ce ne soit une forme de paranoïa vis à vis des risques électriques…


#32

Meeeuh non! … simplement utilitaire et réalisé avec un maximum de récupération!

Florian


#33

Alors ce serait sympa de nous dire comment tu fais pour récupérer , gratos, ce beau matos apparemment comme neuf.


#34

Je n’ai jamais dit que tout le matos était neuf! (seul le transfo d’isolement l’est)

Pour le coffret, il s’agit d’une bonne vieille alim de contrôle d’accès que j’ai “rétrofité” et quand au reste … je suis électricien de métier donc pas besoin de faire un dessin … du matos récent ou vieux qui part à la benne, c’est pas ce qui manque!

Florian


#35

“électricien de métier donc pas besoin de faire un dessin” < SIC!

Non pas besoin de faire un dessin , merci j’ai compris…

Mais je ne te dénoncerai pas; y’a eu assez d’horreurs pendant la guerre avec toutes ces délations…


#36

Qui y’a t’il à dénoncer? je ne vous suis pas …


#37

Toto pense que tout le monde est comme lui !! :smiley::smiley::smiley::smiley:


#38

C’est une hérésie de monter une protection différentielle au secondaire d’un transfo de séparation alors que celui-ci est justement isolé de la terre !

Si on réunit le circuit de sortie à la terre, on perd tout le bénéfice d’un transfo de séparation !

Quand on utilise un transfo de séparation
pour réparer un tous courants ou un “châssis chaud”, il ne faut pas monter un circuit avec plusieurs prises, car si on branchait 2 tous courants en m^me temps, on court le risque de s’électrocuter en touchant les 2 châssis pour peu qu’ils ne soient pas branchés dans le même sens !:poop:

Ce n’est pas une installation sécurisée pour salle de bains…


#39

Et d’un:

Je n’ai jamais dit qu’il y avait la terre du secteur de branchée au secondaire … quand à la protection différentielle, j’ai simplement “recréé” un “pseudo réseau TN” en utilisant le point milieu du secondaire comme “point neutre-terre”.

De deux:

Qui vous dit de toucher deux châssis tous-courants en même temps … ça c’est de l’hérésie!

D’ailleurs, si on veut brancher deux tous courants sur un transfo d’isolement, il suffit simplement de vérifier que les deux châssis soit sur le même pôle et puis c’est tout … j’estime que quand on répare des appareils sur un transfo d’isolement, on sait ce que l’on fait (comment procéder, ou mettre/ne pas mettre ses mains) avec un minimum de jugeote quand même!

Et enfin:

Ne le prenez pas personnellement Pierrot du 82 mais ça m’a toujours fait rire ceux qui ne pigent rien à votre montage (et qui ne veulent pas essayer de comprendre) mais qui essayent de vous apprendre votre boulot …

Certes, c’est une réalisation personnelle qui n’engage que moi, personne n’est tenu de faire pareil j’ai simplement voulu donner une illustration de mon modèle comme d’autres l’ont fait plus haut …

Encore une fois, je constate que ce sont toujours les personnes qui ne partagent pas leur réalisations personnelles qui se permettent ouvertement de critiquer sans analyser plus profondément celles des autres …

Vous comprendrez ainsi mon agacement …

Bonne journée

Florian


#40

Bonjour.Pour ma part, je ne me suis pas “pris la tête” comme disent les jeunes!
Une platine 3U,un transfo industriel de chez Legrand 230-115/230(ce qui me permet d’avoir une prise 115V direct,une pc 230,et, une pc rendue variable par l’alternostat. Un inter, un fusible,un voyant(tout de même) et deux douilles de mesure,pour la précision,et-, le tour est joué!!


Le tout est monté sur le dosseret de la table de travail,le transfo fixé à l’arrière.:smile: