Trouvé ce récepteur US Army (WW2) BC 342 M

Bonjour à tous,
Je ne sais pas s’il y a des spécialistes en radio militaires, mais bon :
Voici celui que j’ai trouvé ce matin sur un vide-grenier du Var. C’est un BC 342 M estampillé (voir photo plaque signalétique) US Army Corps.

Négocié à 70 euros. Je ne sais pas si j’ai fait une affaire ou bien si je me suis fait embarquer, les spécialistes me le diront, car je n’ai aucune expérience sur ce type de poste. De toutes façons, passionné d’Histoire contemporaine autant que de radio, je ne me voyais pas laisser sur le parking du supermarché, cette archive vivante de la 2e guerre mondiale, chargée d’histoire.

Bon bref. La partie mécanique fonctionne parfaitement : Sélecteur de gammes, qui affiche aussi les différents cadrans dans la fenêtre centrale. Recherche des stations, rapide et lente (vernier), tout fonctionne.

En revanche, pour ce qui est de l’électronique je n’ai aucune compétence en ce domaine. Sur l’arrière, il y a un tampon marqué 107 V, et un câble d’alimentation installé par l’ancien propriétaire. Compte tenu que le courant du secteur est de 235 Volts, avec un transfo 220/110 V. On devrait obtenir 117,5 V. à la sortie du transfo. Est-ce que 10 V. supplémentaires seraient plus que ce poste pourrait en supporter ? Je vous pose la question.

Je vois que des potentiomètres ont été remplacés, et qu’il y a indiqué au crayon à l’intérieur : « Vu et alignement des bandes le 6/1/1958 ». Donc ce poste a été déja été utilisé par un amateur, c’est déjà encourageant.

Le boitier est en cuivre rouge, peint en noir, et comporte à l’intérieur, le schéma du poste, et la liste des composants avec leurs valeurs, ce qui est d’autant plus encourageant pour une restauration. Les 8 lampes avec la valve, sont présentes, (il y en aurait même 10 d’après les doc vues sur d’autres sites, il faut que je trouve les 2 autres) et l’intérieur a l’air en très bon état. Il doit bien peser une vingtaine de kilos.

Si quelqu’un dans la région sud-est (BdR ou Var) pouvait se proposer de me vérifier la partie électronique, contre rémunération bien entendu, je serais partant, car je n’ai moi-même aucune connaissance en électronique à lampes, surtout militaire, et d’autre part, je brûle d’envie d’explorer les bandes OC avec cet appareil.

Fait paradoxal, bien qu’étant un poste de l’US Army, toutes les sérigraphies de la façade sont en français. Je suppose, mais ça n’est qu’une hypothèse, que ce poste avait été alloué par l’armée américaine, aux troupes de la France Combattante, qui ont débarqué en Provence le 15 août 1944. En effet, ces troupes étaient entièrement équipées, y compris uniformes et casques, par l’armée américaine. Même que quand elles ont débarqué sur nos côtes, Leclerc en Normandie, et De Lattre en Provence, les habitants hébétés ont tout d’abord pensé qu’ils s’agissait de GI’s. Ca n’est qu’après les premiers mots échangés, qu’ils ont réalisé qu’il s’agissait de soldats français. J’imagine alors la joie et la fierté éprouvée par ces gens, mais c’est une autre histoire :wink: .
Si quelqu’un a une autre hypothèse, je suis preneur.

La couverture OC va de 1,5 à 18 MHz sans trou, et en 6 gammes. J’ai vraiment hâte de pouvoir explorer ces bandes avec ce poste.

Voilà, vous savez tout. Si quelqu’un pouvait m’en dire plus sur ce poste, tous les renseignements sont les bienvenus et je vous en remercie d’avance.
Bien cordialement à tous.

Bonsoir Yves,
Je ne suis pas spécialiste en radio militaire bien qu’ayant effectué ( avec réussite, si si! :mrgreen: ) le stage de dépanneur radio 162 et la moitié du 262 (fini le période à l’hosto de Trêves) en 68 sous l’habit du 2° cuir.
Par contre j’ai fait connaissance avec le BC342, indice N pour mon cas, en novembre dernier après en avoir acheté un à la FAT de Lisieux. Première chose: si tu prends un aimant et l’approche de l’engin tu vas constater que le “cuivre rouge” s’aimante, le broc à qui je l’ai acheté était très intrigué jusqu’à ce je lui explique que c’était de l’acier recouvert de cuivre par électrolyse.
Pour le reste je n’ai par encore poussé mon exploration plus avant, disposant en ce moment de peu de temps pour ce loisir, mais il me tarde de l’ouvrir car il y a de quoi faire.
Dernier point, le prix: j’ai payé le mien moins cher mais l’état apparent est nettement moins bon et c’était en fin de journée, j’ai évité au vendeur de le remettre dans son stock pour l’hiver car chez nous plus de FAT avant l’approche du printemps.
En conclusion pour le prix cela me semble bon, quand on en voit un sur ebay c’est plus cher.

Bonsoir Claude,
Merci pour ces précisions. 68, ouais, ça nous rajeunit pas. Ah le 2e Cuir… souvenirs souvenirs ! :laughing:
Alors le coffret est en acier cuivré ! Je n’y aurais pas pensé.

Le gars en voulait 80. J’ai proposé 60. Il a un peu réfléchi puis son verdict est tombé : « non, à ce prix je préfère le garder ». Il m’a alors proposé 70 que j’ai accepté.
Bah, c’est le prix d’une cartouche de Marlboro ! (10 jours de fume pour un fumeur moyen), je ne le regrette pas, d’autant que contrairement aux Marlboro, c’est moins nocif pour la santé :laughing: :laughing: .

J’ai trouvé un site où ils en parlent, si ça t’intéresse voilà l’adresse :
michel.terrier.pagesperso-orange … -bc342.htm

Je vais poursuivre mes recherches.
Merci pour ton intervention.
Mes amitiés
Yves

Attention le BC-342 est en 110V… :exclamation:

C’est surtout très lourd, je préfère mon Yaesu FRG-8800 qui couvre de 150KHz à 30MHz et qui ne pèse que 6 Kg.

*bsr* Yves.
Je vous ai envoyé un message privé pour votre radio militaire.
Cordialement.
Michel Forest.
*bsr*

Bonsoir
Ce récepteur équipait les transmissions de l’armée en 1951/52 on écoutait et échangeait en cachette avec indicatif bidon les amateurs , de Karlsruhe liaison avec le Québec et un 3.9.9 en émission, station fixe …
Si j’ai bonne mémoire il est équipé de 6AC7 : 2 HF accordées , lampe à forte pente . .
Bon amusement

[quote=« Pierrot du 82 »]Attention le BC-342 est en 110V… :exclamation:

C’est surtout très lourd, je préfère mon Yaesu FRG-8800 qui couvre de 150KHz à 30MHz et qui ne pèse que 6 Kg.[/quote]

Oui pas de BLU à l’époque, pas sur qu’il soit moins performant…? *hola*

D’une chanson *fleur
(Si vous n’aimez pas ça n’en dégouté pas les autres)

Merci à tous pour vos précisions,
Pierrot, je sais qu’il est en 110, il est même indiqué 107 V, comme dit dans mon premier message. Bien sûr, les postes modernes sont sans doute plus performants, du moins du point de vue de la stabilité et de la sélectivité. Pour la sensibilité, voire … ! OK c’est un simple conversion, mais 2 étages HF tout de même. Le poids n’est pas un problème majeur, je ne vais pas l’emmener à la plage et une fois posé sur une table, il ne pèse plus rien.
J’ai quant à moi un Yaesu FRG 7, acheté neuf dans les années 70, d’accord c’est pas le 8800, j’ai pas l’affichage digital, et il est d’une facture assez rustique en comparaison, mais tout de même, pour l’écoute des OC il est assez performant.

Mais, que fais-tu du plaisir d’écouter la radio sur un poste d’époque, à lampes qui plus est, sachant de plus qu’il a été sur le théâtre d’opérations historiques. C’est là tout l’intérêt de faire revivre et d’écouter des antiquités telles que celui-là. Eh oui, je sais, malgré l’âge, on peut rester de vrais gamins :laughing: .

Pour la BLU, pas de soucis, il est doté d’un BFO (chose que je n’avais pas vu de prime abord).
On le voit fonctionner ici : youtube.com/watch?v=88pEZhKU6k8

Alors Sicoire, on jouait les pirates des ondes ? :laughing: Vous aviez bien raison. Comment résister lorsqu’on a tout le matériel à dispo ? J’aurais bien voulu être aux trans aussi, ne serait-ce que pour me livrer également à ce petit jeu, mais bof, j’ai été affecté à l’infirmerie et ne l’ai pas regretté, c’était une très bonne planque :wink: . Et c’était en 68, année où de toutes façons, ce poste n’était plus en service, du moins me semble-t-il.

Michel je vais voir votre message dans ma BAL.

Cordialement à tous.

Bonjour
Il faut un haut parleur LS 3.
Il y avait 2 BC342 dans le SCR 399 encore en service en 1961
.google.fr/search?q=scr+399& … 56&bih=804

Bonjour,

Moi au 44ème RT de guerre électronique à Landau (RFA) en 1974/1975 il y avait belle luette que les radios n’avaient plus de lampes! Mais revenons à ce sujet surtout que Yves avait posé une question restée sans réponse : les 10 Volts supplémentaires du courant du secteur actuel sont-ils acceptables sans risques pour ce genre d’appareil? A priori pour utiliser ce récepteur il faut également un HP.

Cordialement.

Patrick.

bonjour
il y a la documentation ici si cela vous interresse
introni.it/pdf/Repair%20inst … 2_1945.pdf

Merci Adams, Patrick, et Paul.

Alors pour l’alimentation, d’après la notice fournie par Paul, ce poste fonctionnerait sous 110 / 120 volts (voir photo). Donc ce pourrait faire. Déjà un problème de moins.

Quant au HP, eh oui, il va falloir que j’en trouve un :wink: . Mais dans un premier temps, je pourrai l’utiliser au casque. Là, je suis pourvu, j’en ai 3, d’époque évidemment. Restera à trouver une fiche jack adéquate. Etant à la campagne pour l’instant, je ne peux rien faire dans l’immédiat, donc je ne peux pas le tester. Dès que je le pourrai, et s’il fonctionne, je commenterai les résultats.

Je reviens sur le FRG 7. Sur ce poste, à l’âge d’or de la CB, dans les années 70, je me rappelle avoir suivi sur le 27 MHz, je pense que c’était en BLU, mais je n’en suis même pas sûr, et avec un bout de fil électrique de quelques mètres comme antenne, et en appartement, et ce, pendant au moins un bon quart d’heure, sinon plus, la totalité d’une conversation d’un cibiste local, qui était en QSO avec un autre cibiste situé à… Tahiti ! Et je captais les deux, dans d’excellentes conditions, qui échangeaient sur la vie locale respective, en toute cordialité. Ces vrai que dans ces années-là, la propagation DX avait été exceptionnelle. C’est qui m’avait décidé à en faire. Mais c’est une autre histoire.

Merci pour vos remarques et contributions.
Bien cordialement

php

Les BC-342 sont tous en 110V, comme je vous l’avait déjà dit, Yves mais attention les transfos 220/110 sortent près de 130V sur le secteur actuel qui atteint 240V…

Rajoute encore une poignée de volts Pierrot et tu seras dans les “normes”.

OK Pierrot, mais alors que dois-je faire pour ramener la tension à 110 ?
Car je suppose que ça doit être pareil pour tous les postes qui fonctionnent en 110, notamment le Sky Master que j’utilise de temps en temps avec mon transfo 220/110.
What is the solution ?

Pas énormément de solutions sauf d’ajouter une résistance qui bouffera 20 volts, ou quand l’appareil fait le passage 110 > 220 par une résistance (minicapte par exemple) augmenter la valeur de cette résistance.

Après ça dépend des tubes qui sont derrière, certains sont plus fragiles que d’autres et si un philetta arrive à se débrouiller avec quelques volts de trop sans rechigner quand on est sur des lampes série D vaut mieux prendre ses précautions.

*bonjour*

Il existe une solution un variateur , pas électronique ??
Faut il rappeler qu’ils sont en 60HZ , les secondaires délivrent une tension légèrement inférieure … :aille2:

Patrick à Karlsruhe nous dépendions des transmissions de Landau où était formé les appelés “dépanneurs” en 3 mois, souvent recrutés au fayotage, un charcutier faisait l’affaire…?
Une autre époque… !
Cordialement

Vous allez me faire regretter de n’avoir pas été à Landau faire ce stage !!! :laughing: Hum ! Landau avait aussi mauvaise réputation au sein des FFA. C’était pas aussi un camp disciplinaire ? Mmmm… non, finalement, j’étais bien à Reutlingen, dans mes dossiers médicaux :sunglasses: . C’était un peu loin de la France, et pour partir en perm, c’était assez handicapant, surtout pour descendre à Marseille avec une 48 heures. Mais on y arrivait. :laughing:
A propos des charcutier qui se retrouvaient dépanneurs en 3 mois, j’avais un ami à l’infirmerie qui travaillait aux pompes funèbres et qui s’est retrouvé… infirmier !!! Une autre époque, comme vous dites :laughing:

Oui, évidemment, rajouter une résistance en cas d’abaissement de tension par résistance. Mais ce type de résistance est bobiné. A choisir, je préférerais faire chuter la tension avant qu’elle n’atteigne le poste. Ca me permettrait d’alimenter tous mes postes tous courants, qui fonctionnent en 110 et notamment mes portables à lampes sans avoir à les modifier. Une alim réglable et régulée, serait peut-être le top ?

Veuillez me pardonner si je dis n’importe quoi, mais si on mettait une simple ampoule en série avec le secteur, est-ce que la tension ne chuterait pas ? Peut-être trop ? Faudrait vérifier ça au multimètre. Quoi qu’il en soit, je vais bien vérifier déjà la tension qui sort de mon transfo. Je crois que c’est la première chose à faire.

Merci de vos contributions.
Cordialement

Ce qu’il vous faudrait, c’est un Variac de puissance convenable, tout simplement !

A défaut, il existe un montage très simple, avec un transfo 230–> 2x12V qui permet, en montant le secondaire en série avec le secteur en opposition, pour diminuer la tension de 12 ou 24V.

C’est le montage « buck/boost » (survolteur/dévolteur) très utilisé aux USA.

Voir ici une vidéo :

youtube.com/watch?v=ebEIzVCBhMg

Il vaut mieux utiliser ce montage côté 230V, avant l’auto transfo 220–> 110V…

*bonjour*

Yves, bien vérifier la tension indiquée par le tampon, 107V me parait bizarre sachant que la norme US est justement 117V, n’y aurait-il pas un défaut de marquage du tampon ?

Pour le stage de dépanneur radio au départ de Reutlingen à notre époque du moins, la destination n’était pas Landau mais Zweibrucken (Deux Ponts) en Sarre où les français étaient plutôt appréciés !