TSF à identifier + questions


#101

tu as gagné en puissance ?
pour la tension cathode trop basse comme cela touche deux tubes
difficile de savoir lequel des deux ne consomme pas assez
car la 4V sur 500 ohms je ne pense pas que la mesure ait beaucoup d’erreur meme avec un voltmetre en position 10V a 1K/V cela fait 10K en // sur 500ohms negligeable……
il faudrait trouver un moyen de mesurer les courant plaques
j’ai bien une idée mais je crains que ce ne soit pas tres precis.

mesure ausssi précisément que possible la resistance du primaire du transfo MF T2
ensuite poste sous tension ( sans antenne) mesure la tension aux bornes du primaire de T2 cela ne va pas faire grand chose qq centaines de mV tout au plus; on devrai pouvoir estimer le courant plaque de la 6D6 autour de 8mA d’apres la doc

si cela ne donne rien de precis il faudra souder provisoirement une 1K cote alimentation HT du primaire de T2 et mesurer a ses bornes on devrait trouver 8V si le debit est de 8mA


#102

Au niveau de la puissance j’ai gagné légèrement.

Résistance primaire T2: 8,32ohms

Tension primaire T2: 0,0382V

Donc I = 4,6mA

Tu m’as demandé de mesurer antenne débranchée ce que j’ai fait. Par curiosité j’ai mesuré antenne branchée, et je tombe sur le même résultat. J’aurais du trouver une autre valeur?

Quand tu parles de 8ma pour la 6D6, c’est la valeur fournie par le datasheet?


#103

pour la 6D6 oui mais je cherche le reseau de caractéristiques car de deviens de plus en plus mefiant……
antenne debranchée car la gille 1 de ce tube est soumise a la tension de CAG et en cas de recemption d’un emettteur puissant elle devient de plus en plus negative pour faire baisser son gain et par la meme son courant plaque

j’ai trouve le reseau de la 6D6
si on place le point de fonctionnement que tu as mesure a savoir la tension plaque de 258V la tension grille 1 - 0.77V la tension cathode 2.8V soit un tension grille cathode de - 0.77 - 2.8 = - 3.57V
il faut corriger pifometriquement le courant qui doit etre plus faible car le reseau est donne pour une tension ecran de 100V et on n’en a que 67
je cherche quel doit etre ce facteur de correction car on a 4.6 mA et j’en trouve théoriquement 7.5

si on de refere a la seule donnée constructeur disponible pour G2 de 100 a 60V le courant G2 baisse de 2 a 1mAlogiquement le courant plque qui est directement proportionnel a celui de G2 devrait baisser dans le meme rapport soit passer de 7.5 mA a 3.7mA proche de ce que tu mesures
donc la 6D6 est a peu pres dans les clous a mon avis ( tres sous utilisée mais pourquoi ?
)

pour la 6A7 l’analyse est a peu pres le meme le constructeur annonce un courant cathode 10mA avec une tension plaque de 250V et une tension ecran de 100V
comme on a une tension de 67V au lieu des 100 prévus on peut logiquement estimer que le courant cathode sera a peu tres reduit de moitie soit 5mA
dans la resistance de cathode commune de 500ohms s’ecoule le courant de la 6D6 3.7mA et de la 6A7 5mA soit un total de 8.7mA generant une chute de tension de 8.7 * 0.5 = 4.3V . Pas tres loin de ce qui est indiqué sur le schema

conclusion le doute se porte sur la 6A7 en a tu une de remplacement ?
sans cela on va essayer d’estimer le courant cathode de la 6A7

meme technique
resistance primaire de T1 et chute de tension a ses bornes, on en
tire le courant plaque
on mesure R9 et la tension a ses bornes et on en tire le courant de l’anode oscillatrice (G2)
reste a ajouter le courant ecran ( G3 G5) estime d’apres le doc a 1mA

question a 100 sous tu as remplace le chimique C13 qui decouple la 500ohms ?


#104

Pendant que tu faisais ces recherches, j’ai fait le réglage des transfos FI.
Depuis, gain de puissance énorme. Tellement d’ailleurs que le HP de Fernand c’est mis à vibrer de toute part et du coup je me suis aperçu qu’il faut que je recolle toute la circonférence qui tient la membrane!
Après j’ai eu des accrochages et ronflements stridents: c’était un problème à l’intérieur du 1er transfo FI. J’ai du changer et ressouder le fil de grille. Petite frayeur…
Reste à optimiser les CV.

Demain je prendrai les mesures pour le fonctionnement du 6A7.

J’avais changé le C13 qui était un 500nF par un 4,7MF polarisé car j’ai pas de 2MF (voir ma parenthèse sur les condos). Ca gêne pas cet écart non?


#105

aucunement, la seule chose que je ferais c’est mettre en // sur ces capas chimiques qui découplent les cathodes de lampe HF changeuse et MF par un 100 ou 10nF bien meilleurs en HF que les chimiques

C’ est sur que l’alignement ameliore grandement les choses mais avent de se lancer dans cette operation il faut etre sur que tous les tubes fonctionnent correctement
en effet l’alignement peut echouer si un tube est tres faible , on risque de me pas trouver de maximun pour ses bobinages


#106

Je comprends bien là? tu me dis de mettre en parallèle le polarisé + un de 10nF


#107

oui c’est ce que l’on fait habituellement, mais la sur un poste pas cher a l’economie cela n’a pas été jugé necessaire, un sou est un sou……

le condensateur chimique s’occupe de la BF et le condensateur polycarbonate ou autre de la HF.


#108

tu as un plan ou on voit ça, juste pour le fun?


#109

et après concernant l’alignement: sur ce poste les bobinages ne sont pas réglables (que ce soit dans le pot ou les bobines OC sous le chassis). Je ne peux donc agir que sur les condos des CV. C’est ça?


#110

Bonjour,

le montage d’un chimique de découplage avec, en parallèle, un mylar ou polycarbonate est, certes, rares sur des BCL, des postes ordinaire, mais très courant en télévision ou en matériel audiophile.

C’est un grand classique…souvent omis sur du matériel ordinaire par volonté d’économie !

sloup


#111

exact CV 3/4 ouvert tu regle l’oscillateur pour faire correspondre a peu pres au cadran et ensuite la partie accord au max

les noyaux réglables cela coutait plus cher…………., tout cela a été remplace par des micas grattables integres aux bobinages et regles en usine un fois pour toutes

tres honnêtement je ne vois pas l’interet sur des tubes HF de mettre un chimique, sauf peut etre si la commande de CAG fait inter agir les tubes entre eux ( comme il ont leur circuit cathode en commun)
et crée un accrochage qu’il ont resolu grace au chimique ?


#112

et techniquement parlant, quel est l’intérêt d’avoir les 2? qui d’ailleurs ont des capacités très éloignées l’une de l’autre?


#113

Ca c’est embêtant avec mon cadran qui a complètement blanchi! :joy:


#114

Bonjour,

l’intérêt d’avoir les deux (les deux sorte de condo) est d’ être efficace sur une très large gamme de fréquence (le chimique , surtout utile en TBF et BF …et le mylar, ou polycarbonate, ou céramique , utile en HF, là ou le chimique devient inopérant)


#115

le chimique est mauvais en HF , il est inductif de par sa construction et presente une resistance serie importante ( rien a voir avec l’ESR qui est une caracteristique BF) il n’y a qu’a mesurer un chimique au pont 1 ou 10MHz pour voir le resutltat

le condensateur polycarbonate de par sa construction n’a pas d’inductance et son dielectrique de comporte tres bien en HF , le plus genant c’est l’inductance de ses pattes s’il faut reduire en longeur au maximum plu on veut etre efficace en haute frequence


#116

C’est cohérent avec la réponse de Radiolo


#117

bien tu lances un SOS pour trouver une image du cadran


#118

:blush:


#119

Vu vos explications, je vais remplacer le 4,7MF!


#120

non tu le laisses , s’il l’on mis la c’est qu’il doit y avoir un bleme qq part, simplement pour ameliorer en HF su met in 10 ou 100nF en // dessus