La nouvelle version du moteur du forum est incompatible avec certains navigateurs anciens. Des solutions sont proposées. En savoir plus

Tweeter electrostatique

Bjr,
Es que quelqu’un peut me renseigner sur la fabrication des HPtweeter_face

Ici >>>https://www.youtube.com/watch?v=i0jZhIA2XJk

peut etre ici
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?t=561

Merci toto, très intéressant comme vidéo …

Mais j’ai du mal me faire comprendre:roll_eyes: je parlez des mes photos

Bjr, Radiolo
De qu’elle matière sont elle constituer ???
Je voie juste 2 grille perforer c tout

un fin fim plastique metallise genre couverture de survie constitue la membranne mobile
animation empruntée au site en reference

Oui j’ai déjà vue cela , mais les deux grilles métal sont relier via un transformateur …Y a t’il un risque de prendre une châtaigne ?

Ho que oui cela fonctionne sous 5 a 8 KV………
et c’est la le probleme pour la fiabilite des ces engins
amorcage dans le transfo driver
en plus c’est un vrai ramasse poussiere accessoirement tueur de moustiques tout cela se termine par des fuites entre electrodes et membranne

Merci pour vos lumières !!

Tu m’as demandé des renseignements sur la fabrication des haut-parleurs; alors je t’ai fait visité mon usine;

pas sympa l’mec?

Bonjour,
Je possède encore des Martin Logan avec de grandes cellules électrostatiques.
Le principe est le même, une fine membrane conductrice est placée entre deux grilles métalliques portées à un potentiel de 2000V fourni par un multiplicateur de tension.
Les grilles étant courbes, la membrane repose sur des “spacers” qui maintiennent l’écartement.
Un transformateur est nécessaire pour adapter l’impédance, il doit supporter la puissance de l’ampli, qui doit être assez musclé vu le rendement assez bas des cellules et surtout une impédance qui se réduit avec la montée en fréquence, moins de 1 Ohm à 20kHz.
La courbe de réponse obtenue est quasiment une ligne droite de 250Hz à plus de 20kHz.
Malheureusement le raccordement avec une voie grave est très difficile, car pour faire du grave, il faut un grand déplacement de membrane, alors que le déplacement de celle des cellules est infime, la grande surface permet de compenser pour obtenir un rendement acceptable.
Le son obtenu en medium/aigu est magnifique, la pureté des voix est extraordinaire, les instruments sont rendus avec un grand naturel.
Les inconvénients sont une directivité importante, un placement dans la pièce délicat, un grave qui doit faire appel à des membranes traditionnelles difficile à raccorder pour les raisons évoquées plus haut.
Il y a aussi la faible résistance à lhumidité, les amorçages HT.
La durée de vie des cellules est inférieure à une dizaines d’années dans des conditions normales, éviter l’achat d’occasion…

Mais l’écoute de telles enceintes est inoubliable, si vous avez la possibilité d’en écouter, n’hésitez pas.
Cdt,
Gerard

Bjr,
Es que ces Tweeter porte un nom??

Certains les qualifient de réseaux sociaux…

Je ne voit toujours pas comment la membrane, se trouve isoler des deux partie métallique , par contre pour la Réf j’ai trouver ceci Rétro-forum, le forum de Radiofil, les amateurs de TSF • Afficher le sujet - haut parleur electrostatique

Voici une petite vidéo où on découvre la fabrication des cellules ML.:

cdt,
Gérard

Nouvelle vidéo YouTube
Plusieurs questions : Es que les panneaux sont démagnétiser ?
Es vraiment du Mylar ? On dirait un film plastique pour emballage ??

a mon avis ce qui est filmé n’est pas une fabrication réelle.
on ne devoile pas comme cela ses petits secrets industriels
en plus le film plastique doit etre metallisé pour constituer une des armature du condensateur ( sans cela aucune force electrostatique ne s’appliquerait sur lui) il existe des metallisation transparentes a base d’I.T.O. (Indium Tin Oxyde) mais elle laissent toujours apparaitre une teinte légèrement irisée

Bonjour,
Les membranes sont métallisées sous vide, avant montage évidemment.
Je ne suis pas certain qu’il s’agisse de Mylar.
Quand au film d’emballage, son inconvénient c’est qu’il s’étire et finit par se détendre, j’ai tenté de fabriquer des membranes pour un casque électrostatique, avec de la poudre de graphite pour la conductivité.
ça marche, mais ça ne tient pas dans le temps.

La vidéo ne me semble pas truquée, elle n’est évidemment pas complète, mais correspond très bien aux membranes que j’ai.
cdt,
gérard

Guilhem , j’ai fait ma carriere dans une entreprise ou on avait des procedes sensibles et je peux vous dire que dans tous les films que nous avons tourne a titre publicitaire pour vanter nos produits aupres des clients jamais le procede n’était fait et montre ce jour la avec les produits reels ni dans son entierete et on faisait le “menage” dans les ateliers aucune etiquette de produit ou gamme de fabrication ne devait pouvoir etre vue par les visiteurs.
lors de grands salons d’exposition professionnels on s’est meme fait voler des cartes électroniques heureusement fausses jusqu’au bout des ongles…….
le seul materiau que je connaisse qui tienne aux contraintes de la metallisation sous vide (non dégazant et tenant en T°) est le mylar ou sous d’autres noms car le mylar comme Frigidaire est une marque deposée du Polytéréphtalate d’éthylène; PET pour les anglais
on peut aussi faire des metallisation en phase acqueuse sur de matériaux plus fragiles un peu sur le meme principe de la realisation des CI a trous metallise (primaire a base de sels de Pt Rh) et en s’arretant a ce stade on obtient une couche conductrice transparente