Un bien drôle d'objet

J’ai trouvé ceci dans un lot d’objet divers et varié que j’ai acheté récemment, quelqu’un à une idée de l’utilité de cet engin ? Je n’en ai jamais croisé…

Une fiche banane et une fiche coaxiale ?

Et la ref : il y a un vieux reflet
image

931 A ?

Oui, la fiche banane marquée d’un A pour anode sans doute, et la coaxiale d’un C pour cathode je présume.

C’est bien 931-A. Il est écrit aussi RCA 74-30 sur l’autre face du culot.

La doc jointe indique « photomultiplier »
C’est tout ce que je peux dire ; je donne ma langue au chat pour l’utilisation qu’on peut en faire.

hell-zetfax-931A.pdf (293,9 Ko)

Toutes les broches semblent être des cathodes hormie une.

Oh, donc il s’agirait peut être d’un luxmètre ou d’un capteur de luminosité ?

Un article en français :

Le photomultiplicateur RCA 931 A peut être
utilisé pour déceler les scintillations excitées dans un
écran convenable bombardé par des particules à
détecter (1). Ces impulsions lumineuses étant très
faibles, il est important que le bruit de fond du
multiplicateur soit le plus réduit possible. Différents
expérimentateurs ont noté une augmentation du
bruit de fond quand on touche l’enveloppe en verre
d’un photomultiplicateur monté avec sa cathode
négative par rapport à la masse ~(1), p. 7501.

Et bien ! C’est pour utilisation dans un domaine technique bien particulier ! Merci pour votre aide :slight_smile:

1 J'aime

Bonsoir
un photomultiplicateur peut servir à un tas de chose , même dans des brouilleurs de radar

bonsoir
des photomultiplicateurs j’en ai vu montés sur des Fax Burrougs dans les années 80
christian

Bonsoir,
J’ai un analyseur de labo photo qui contient un photomultiplicateur, c’est en gros une cellule photo-électrique très sensible, qui fonctionne un peu comme une tube Geiger, mais plusieurs anodes permettent d’augmenter la sensibilité, d-ou le terme « photo multiplicateur »
Cdt,
Gerard

bonlour,
s’il amplifie la lumière c’est peut etre pour la vision nocturne ?

Il y en a également dans le B&K TV Analyst, un appareil permettant entre autre d’afficher des mires personnalisé en glissant une feuille transparente entre le tube cathodique et le photomultiplicateur RCA 931 qui est sensible aux UV

J’ai trouvé un tube similaire dans un spectrophotomètre…

https://www.hamamatsu.com/resources/pdf/etd/R3788_R4332_TPMS1021E.pdf

:wink: Daniel

Un photomultiplicateur est composé d’une cathode photo-sensible, et d’une série de dynodes portées à des potentiels croissants les unes par rapport aux autres.
Quand un photon ("grain " de lumière) d’énergie suffisante frappe la cathode, il lui arrache un électron. Celui-ci est attiré par la première dynode, sur lequel il va arracher plusieurs électrons. Ceux-ci seront attirés par la seconde dynode, plus positive que la première.
Le phénomène se reproduit sur les dynodes suivantes, avec à chaque fois plus d’électrons. Sur la dernière, on a donc de très nombreux électrons qui arrivent et qui seront détectés par le circuit extérieur. D’où le nom de photo-multiplicateur.
Ce composant sert donc à détecter de très faibles signaux lumineux.

Un photo-multiplicateur peut aussi servir à détecter de faibles rayonnements non visibles : ultra-violets, X, gamma.
Cela dépend de la composition de la cathode, qui détermine la longueur d’onde maximale (et donc l’énergie minimale) des photons capables d’arracher des électrons.
La dernière électrode (celle sur laquelle le signal sera mesuré) est l’anode.