Un tube à 60% de ses caractéristiques , bon, douteux, ou mauvais?

Bonjour à tous
J’avais toujours cru qu’à 60% de ses caractéristiques, un tube était encore bon, erreur ??? Puisqu’à 70% il est mort ???
J’ai utilisé des EL84 aux environs de 60% qui fonctionnaient , mesures effectuées sur lampemètre numérique…

bonjour,
ça dépend des lampes et ce à quoi elles servent mais pour la BF
tant que ça crache et que le point de fonctionnement est dans les clous
pas de soucis.
@+

Si on y réfléchit, ça peut le faire tant qu’on n’est pas a zéro :joy:

Bonjour,

un tube est mort lorsque: le filament est coupé, il y a un CC interne, plus le vide, la cathode qui n’est plus émissive…

pour le reste: 30, 40, 60, 100 % des caractéristiques, ça dépend de ce qu’on veut en faire. Une ampli BF comme la EL84, à 50 /100 de ses performances risque de limiter le courant qui passe dans le HP. Et alors? pour un ampli de sono, ça fait moins de bruit ! Pour l’ampli familial il faut se rapprocher des baffles ? je ne met jamais l’ampli à fond, donc il y a de la réserve. Si les EL84 sont pas au top, ça se compense en tournant le potard volume un peu plus à droite…

ça c’est une lampe morte !

3 J'aime

Bonjour,
Certes, un tube à -40% va encore « fonctionner » sur un ampli BF et on entendra toujours du son en sortie.
Mais le point de fonctionnement du circuit va étre considérablement décalé et la distorsion va augmenter , en méme temps que la puissance va chuter. Pour faire une analogie avec le moteur à explosion, ce serait comme rouler avec un cylindre qui ne donne pas…
En HF, je ne sais pas et me garderai bien de donner un avis, mais je gage que ça ne doit pas étre fameux non plus.
Le risque de rouler avec des tubes pompés est l’arrivée d’arcs internes , se manifestant par des craquements dans les HP, et des dégats éventuels aux alentours si on ne stoppe pas l’appareil aussitot…

Vous confondez avec des tubes gazeux.
PAS D’ARC dans un tube dont la cathode est épuisée!

Bonjour,

oui, tout dépend de l’usage ! Disons qu’habituellement , on considère comme mauvaise une lampe en dessous de 75 % …Mais :

-Pour une écoute occasionnelle d’un poste de T.S.F ordinaire, dont on ne demande ni une grande puissance, ni une reproduction a haute fidélité, on peux encore se contenter de lampes à 50 % quitte a pousser un peu plus le bouton de volume si c’est faiblard, ou quitte à se contenter d’un son moins bon, mais qui de toutes façon n’est jamais fameux …
(de toutes façon, la piètre qualité du H.P et des composants d’époque ne permettra pas de constater de grosse différences !)

-Inversement, pour des applications de laboratoire, de hifi haut de gamme, ou de montages très pointus et d’une grande précision , on risque d’ être bien plus exigeant , et de ne pas se contenter de lampes en dessous de 90 %
(mais rares sont ces cas ! et ils relèvent souvent, soit d’utilisation professionnelle sur des instruments de mesure, des instruments militaires… soit de mélomanes, ou musiciens, très exigeants …)

Quand a une lampe usée, elle ne produira pas d’arc , ceci n’arrive qu’effectivement si elle est gazeuse ! (avant de faire carrément des arcs, elle fera des effluves et on s’en aperçois vite a la couleur ! ) ou si elle est utilisé avec une tension anode bien supérieure aux valeurs préconisés ! (genre appliquer 400V anode à une EL84 )

D’accord, je suis allé un peu vite en raccourci…
Sur un tube trés usé, a priori pas de risque évident d’arc interne ou de court-circuit brutal, si la polarisation reste dans les clous. En fait, puisqu’il est question ici des EL84, je pensais à ces PP de sortie si fréquents sur les appareils anciens, avec une polar auto mise en oeuvre avec une seule résistance de cathode pour les 2 tubes. Là, le risque d’emballement de l’une d’entre elles est bien présent, par dépassement de la dissipation maxi.
Pour les tubes gazeux, on est d’accord, la diminution du vide favorise l’apparition de courant grille, qui fait varier la polar et augmenter le débit, et cata à la suite…
Cà vient de m’arriver il y a une semaine sur mon PP de KT88 ,sur un tube ayant environ 500H…
Heureusement je me trouvais tout prés quand un ronflement anormal dans les HP m’a alerté !
A l’examen, seul se voyait un fin liseré blanc autour du flash , qui a augmenté en quelques jours jusqu’à blanchiment complet de celui-ci.
Vous ne m’oterez pas de l’idée que ce qui arrive sur un tube récent suite à un défaut de fabrication, peut aussi se produire sur sur un tube ancien et usé, méme s’il est de bonne qualité au départ.
Les getter-flash qui sont censés absorber les gaz dissous se libérant au cours de l’usage normal, n’ont pas non plus des capacités d’absorption infinies. C’est pourquoi je trouve risqué d’utiliser des tubes de puissance à forte pente comme les EL84 , quand elles sont agèes et usées ++. Ce n’est bien sur que mon humble avis, et je conçois parfaitement qu’il ne soit pas partagé par tous… :slightly_smiling_face:

Ma remarque ne concernait que votre affirmation erronée, au sujet des arcs sur des tubes épuisés, et absolument rien d’autre.
Je n’ai fait absolument aucun commentaire sur le reste.
Libre à vous de penser ce que bon vous semble.

1 J'aime