Une bobineuse à vendre sur le BC 250€

Une bobineuse a acheter sur l’ile De Noirmoutier …

bjr,
c’est mieux avec le lien:

https://www.leboncoin.fr/collection/1745504213.htm/

mais vu l’état annoncé le prix parait prohibitif!

Il vend cher voire très cher en général!

1 J'aime

s’il a probleme cote broche il faut voir car bien sur plus de pieces
et voir aussi l’etat de la vis mère et des noix bronze

Bonsoir
J’ai eu l’occasion d’en voir une de marque Laurent chez un brocanteur en dessous de Vienne dans le 38 limite de l’Ardèche
Salutations

Celle à vendre n’est pas le modèle de la photo.

Bonjour,
Il est facile de fabriquer une bobineuse aujourdhui, avec un tout petit peu de mécanique pour la broche, un codeur incrémental sur l’axe et un microprocesseur pour commander le guide fil doté d’un moteur pas à pas.
Le moteur d’entraînement peut être à courant continu avec variateur, ou un moteur triphasé avec un petit convertisseur de fréquences.
Sur celle que j’ai réalisée, le codeur de broche fournit 600 impulsions par tour, il suffit de compter un certain nombre d’impulsions, suivant le diamètre du fil, et d’envoyer une impulsion au moteur du guide fil à chaque comptage terminé.
J’ai choisi un entraînement du guide-fil par courroie crantée, ce qui permet des déplacements de grande amplitude, pour bobiner du nid d’abeilles, par exemple.
Si quelqu’un veut se lancer dans l’aventure, je peux fournir le circuit de commande avec le microprocesseur programmé.
Pour la commande du moteur PP du guide-fil, une carte micropas made in China fait parfaitement l’affaire pour un prix très bas.
Attention, la qualité du bobinage dépend énormément de la qualité du dévidoir, outil indispensable.
Les bobiniers en utilisent souvent plusieurs suivant le diamètre du fil.
Ensuite, il y a le calcul du transformateur et du placement des couches, puis la pratique du bobinage qui s’acquiert facilement si on possède un peu de bon sens.
La lecture d’un ouvrage comme ceux de Marthe Douriau est indispensable.
Mais la pratique du bobinage est à la portée de tous.
Le plus difficile est de se procurer les composants, tôles, carcasses, fil émaillé, la récupération s’impose parfois.
Cdt
Gérard

Bonjour
Voici la machine que j’ai monté moi même avec de la récupération, l’avance et la rotation de la bobine sont commandé par 2 variateurs de fréquence, deux microcontacts inverse le sens de bobinage ,on peut apercevoir le devidoir
Salutations

1 J'aime

ça c’est de la bricole…….

Encore une photo

Voici une photo de la mienne :
IMG_1718
Le dévidoir :

Je bobine de 4/100 jusqu’à 1,5mm de diamètre jusqu’à 750 t/mn.
La synchronisation broche/dévidoir est parfaite puisque l’horloge est fournie par un codeur sur l’axe de la broche, il me suffit simplement de rentrer une valeur de calibration calculée une fois pour toutes.
C’est la première version, un frein de broche a été ajouté ainsi qu’un guidage laser pour l’origine des couches.
cdt,
Gérard

Eh les gars: ce sont des usines à gaz vos engins ! :wink: :+1:
Superbes réalisations.

A +.

bjr,
c’est le concours de celui qui a « la plus grosse »! :mort_de_rire:

C’est seulement la démonstration que l’électronique permet de simplifier considérablement une machine.
cdt,
Gérard

gérard, tu as un MP!

Je suis impressionné! :+1:

Et moi j’ai le modèle dernier cri: une « Manuel V1_001 » :sweat_smile:

1 J'aime

Ce sont les moins chères ???

il y a aussi celle du cours « Eurelec »:

Est-ce qu’avec une « vraie » bobineuse on doit à tous les coups pouvoir faire rentrer les bobines dans les tôles?