Végétariens, vegans votre avis

Bonjour,

Pas grand chose à voir avec sujet du forum, mais c’est d’actualité.

J’ai assisté récemment à un débat à la radio à ce sujet et j’ai remarqué l’agressivité de celui qui défendait la cause végétarienne.
Ce n’est pas la première fois que je constaté l’intolérance de ces militants, et j’aimerais comprendre pourquoi ils sont aussi agressifs.
Quoique cela semble une attitude assez générale chez les militants de toute cause, voir NDDL par exemple…

À mon âge, je doute devenir végétarien un jour, même si nous mangeons de moins en moins souvent de la viande, surtout parce qu’elle est rarement aussi goûteuse que par le passé.
Je me souviens d’entrecôtes de 4cm d’épaisseur, cuites sur un feu de sarments du Médoc, avec une bonne bouteille, un délice…

Depuis l’aube de l’humanité, l’homme mange à peu près tout ce qu’il trouve de comestible, surtout évidemment de la viande.
D’ailleurs la nature l’a doté de canines spécialement destinées à cet usage, ce n’est pas pour la décoration.
Au fur et à mesure de son évolution, il est devenu chasseur-cueilleur, puis éleveur, pêcheur, cultivateur.
Aujourd’hui, il n’a plus besoin de trouver sa nourriture lui même dans la nature, il va au supermarché qui lui vend de la m… mais il a fini par s’habituer.
En conséquence, il lui faut désormais deux chaises pour s’asseoir, il a du diabète et 3 grammes de cholestérol (signe intérieur de richesse).

Mais je suis quand même persuadé qu’on mange aujourd’hui beaucoup moins de viande qu’il y a mille ans,
et que l’évolution de l’homme doit beaucoup à son mode d’alimentation.
Devenir subitement 100% végétarien me semble un peu risqué, il est probable que nous ayons développé (entre autres) une flore intestinale adaptée à notre mode d’alimentation variée.

Evidemment, il y a la cause animale…
Pour manger un bon steak, ou du jambon, il faut tuer la bête au préalable.
Aujourd’hui, nous ne sommes plus obligés d’abattre nous même notre déjeuner car nous avons créé des structures adaptées pour faire cela en toute discrétion avec en principe, un souci d’abréger la souffrance des animaux, on ne voit rien, pas de mauvaise conscience…
Hélas, ce n’est plus toujours le cas, et même cela semble s’être considérablement dégradé depuis que la plupart des abattoirs pratiquent abattage rituel exigé par certaines communautés, l’animal doit être saigné à vif au nom de religions restées au moyen âge (ce n’est que mon avis).

Mais il faut aussi prendre en considération l’augmentation de la population dans notre pays et dans le monde, la pollution due à l’élevage intensif, les nitrates, les algues vertes, l’émission de méthane qui attaque la couche d’ozone.
Passez au végétal, c’est pas mieux pour la planète, l’usage des pesticides et des désherbants, l’appauvrissement des sols, la destruction de la biomasse.
Le végétarisme pourrait il devenir une solution pour nourrir tous les habitants de notre planète surpeuplée ?
Pas sûr que ce soit suffisant, au point que les labos se tournent désormais vers les insectes, on risque bien de bouffer un jour des asticots, une sorte de revanche…:smiley:

Ne plus manger de viande ou de poisson ne risque pas de provoquer des carences ?
Et puis il y a le goût, une bonne assiette de charcuterie Basque, ça vaut quand même le détour, nous sommes le pays de la gastronomie où la viande a un rôle important.

Mais végétariens ou végans, j’aimerais bien savoir ce qui les motive et les rend si agressifs…
S’agit il uniquement de la cause animale ?

Tous ces empêcheurs de manger en rond auront quand même du mal à convaincre les Inuits à se mettre au végétal…:smiley:

Si vous avez un avis là dessus, ça m’intéresse…
cdt,
Gérard

Le sujet est intéressant.

Je n’ai bien sur pas de réponse définitive, mais voici mon avis.

Pourquoi certains militants sont agressifs ?
Peut-être parce qu’ils sont choqués par la souffrance animale ?
Peut-être parce que minoritaires, ils trouvent dans les coups d’éclat une façon de se faire entendre ?
C’est contre-productif, nous sommes d’accord…
En tous cas le consommateur fait bien ce qu’il veut, surtout qu’on a maintenant toutes les infos pour éclairer son choix.

Sur le fond, plusieurs approche.

La santé.
Il est évident que l’excès de viande rouge est néfaste. C’est un oxydant catastrophique.
Mais je ne pense pas qu’en manger modérément mette en péril notre santé.
Les charcuteries sont une catastrophe pour la santé (mais que c’est bon !!!)

L’envie.
Ma fille a eu une période végétarienne : pendant un mois, elle a essayé de ne pas manger de viande.
Par solidarité, on a fait pareil.
Au bout du mois, nous nous sommes aperçus que nous nous passions très bien de viande.
C’est-à-dire que je n’achète plus de viande rouge, parce que je n’éprouve plus de plaisir à en manger.
Je n’achète plus de charcuterie depuis des années, parce que c’est une catastrophe pour la santé.
Mais j’ai grand plaisir à en manger, par exemple à un apéro chez des amis.
Tout comme la viande : je ne refuse jamais de la viande lorsqu’on est invités…
Au resto, pareil, s’il n’y a pas le choix, je ne fais pas de cinéma !
Mais depuis un moment je ne commande plus les bons vieux pavés à l’échalote qui me faisaient avant tant plaisir. Je me tourne vers les poissons (je sais, ce sont des animaux, mais c’est meilleur à la santé).
La viande, c’est comme l’alcool ou les bonbons, si ça fait plaisir pourquoi pas, mais il faut savoir être modéré pour ménager sa santé.

L’écologie.
Manger des céréales, des fruits, des légumes, qui sont au début de la chaine, c’est plus écologique que de manger des animaux qui ont mangé ces mêmes céréales, fruits, légumes, et ont mis des années à les transformer. En consommant au passage des centaines de litres d’eau.
L’empreinte écologique est meilleure si on mange ce qui est en début de chaine.
En d’autre termes, pourquoi demander aux animaux de pré-digérer ce qu’on peut très bien prendre à la nature directement ?

L’impact sur la santé.
Attention aux carences.
Je n’ai pas assez de connaissances en la matière pour donner des conseils, mais c’est important de ne pas faire n’importe quoi. Mais il semble qu’éventuellement avec l’aide d’un connaisseur, on peu éviter les bêtises.
Perso, j’en ai parlé à mon toubib, et je lui demandé il y a quelques mois, à l’occasion d’un checkup (oui, la cinquantaine !!!), des analyses plus poussées pour m’assurer que je n’ai pas de carences. Tout est ok !
J’ai un peu de mal avec certains tofu ou plats végétariens. Par contre les lentilles, les fruits secs, j’adore et c’est un bon substitut à la viande.

La cause animale
Pourquoi mange-t-on telle espèce et pas notre chien ou notre chat ?
Pourquoi d’autres cultures font l’inverse de nous ?
Je serais tenté de penser qu’il faut laisser les animaux en paix, mais je n’en fais pas une règle et je n’enquiquine personne avec ça.
Les bouchers que je connais disent que la consommation de viande baisse.
Je suis persuadé que si c’est un peu par philosophie, c’est beaucoup pour faire des économies.
La viande, c’est cher…
Mais au delà, je suis persuadé que la tendance est d’aller gentiment vers moins de viande, pour toutes les raisons évoquées plus haut…

Bonjour
a part l’agressivité de ces gens une expérience qui date des années 70 : jeune étudiant à la fac il fallait trouver des patients pour des examens cliniques puis des soins : j’ai eu affaire à des macrobiotiques dont le régime semble à peu près équivalent
tous avaient des dents abrasées , un peu comme des vaches , et s’ils ne présentaient pas de carence majeure , on ne peut pas dire qu’ils pétaient la forme !
mais bon ce n’est qu’une expérience vécue , les détracteur pourront la considérer comme un cas particulier et elle n’a peut-être pas de valeur à notre époque ou il faut être dans l’air du temps et politiquement correct
ce qui est plus embêtant , c’est la sale manie de tous ces gens qui veulent s’ériger en groupes de pression et imposer leur point de vue , même si il peut paraitre respectable : dans les livres n’est-ce pas ce que l’on appelle la dictature ?

Bonjour,
Comme beaucoup d’entre nous, je me pose des questions sur mon alimentation.
Je suis perplexe quand je constate que certaines populations ont un régime essentiellement carné et possèdent quant même une espérance de vie égale à la nôtre, sinon supérieure.

Pour exemple les tribus nomades éleveurs de rennes de l’Asie centrale qui ne peuvent jardiner dans la terre gelée 8 mois par an…

Alors je ne suis pas loin de penser que nos ennuis de santé sont plus la conséquence d’un excès de sucre sous toutes ses formes que d’une alimentation carnée.
D’autant plus que comme l’a écrit Jean Michel, la consommation de viande rouge est bel et bien en baisse et les problèmes cardio-vasculaires sont toujours en nette progression dans les deux (principaux) sexes.

Pour ma part, j’ai diabète et cholestérol, la totale… un terrain familial propice aux maladies cardio-vasculaires.
Mais il faut relativiser, mon père a vécu jusqu’à 85 ans et n’avait pas de pathologie particulière quand il est décédé, mon intime conviction est qu’il a été victime d’une intoxication médicamenteuse.
Quand à ma mère, elle vient de fêter ses 95 printemps, saine de corps et d’esprit et porte un stent depûis près de 20 ans.

J’ai réduit ma consommation de viande rouge, environ une fois par semaine, mais j’ai surtout éliminé le sucre, l’alcool, réduit ma consommation de pain, mais surtout adapté mon alimentation à l’exercice.
Inutile de faire un repas copieux le dimanche si on reste dans es pantoufles…

cdt,
gérard

Bonjour,
Vachement intéressantes toutes ces réflexions sur l’alimentation.

Tout d’abord, je crois qu’avant toute chose, il faut intégrer un facteur important, c’est la longévité gagnée…. En effet, quelle que soit notre alimentation, et malgré la m… des supermarchés, nous avons aujourd’hui une espérance de vie, qui aurait fait rêver nos ancêtres, même les plus proches, nos grands parents ou arrières grands parents.

Donc à mon avis, il faut relativiser les apports néfastes de notre alimentation. Mourir à 90 ou 95 ans, aujourd’hui est chose courante (mon père est décédé à 95 ans, ma mère à 90). Tout cela malgré le tabac, l’alcool, la charcuterie, la nourriture transformée industrielle, l’huile de palme, les pesticides, le glyphosate, etc.
Nos ancêtres se nourrissaient sans doute plus sainement, ce qui ne les empêchaient pas de mourir jeunes.

Ensuite, on parle du véganisme. Le véganisme, contrairement au végétarisme, ne se contente pas de refuser toute nourriture à base de chair animale, mais refuse aussi tout produit issu de l’animal, même quand celui-ci n’est pas abattu et continue sa vie joyeusement à la ferme ou dans les airs : beurre, lait, fromage, miel, œufs, par exemple. Ce qui veut dire, pas de pâtisserie, pas de Camembert ou de Roquefort, même pas un yaourt allégé, pas d’omelette, même pas un bon chocolat au lait au petit dèj pour les enfants, même pas un bonbon. Il ne reste au végan qu’à sucer des racines.

Donc, contrairement au végétarisme qui admet les protéines animales (œufs lait) et qui reste une alternative diététique, on va ici, avec le véganisme, bien au-delà de considérations relatives à la diététique et à la santé de l’homme.

Ici on milite pour la cause animale. On considérera ainsi facilement parmi cette mouvance, que l’animal est chez lui partout sur la Terre, et que l’homme envahit son domaine, et que s’il pouvait disparaitre, ce serait bon pour la planète. Quand un boucher a été assassiné par un terroriste dans un supermarché du sud-ouest, on se sera réjoui de sa mort (véridique). Cette dérive peut mener très loin.

Si le véganisme avait été en vigueur depuis la préhistoire, l’humanité aurait disparu, car n’aurait pas pu résister au froid, (impossibilité de se couvrir de peaux de bêtes), ni plus tard inventer l’écriture sur parchemin cela va de soi, mais aussi sur papier (pas de possibilité d’utiliser de plumes d’oies :relaxed:)

Cordialement

Bonjour. Tout ça est très bien,cela veut dire :si l’on ne consomme plus les animaux et leurs dérivés,plus besoin de les élever,et à terme,ils finissent par disparaître eux aussi.
Bonjour la cause animale!

Il y a des trucs que ces bobos oublient : plus de vaccins , peu de médicaments
mais en attendant …être végan fait très chic dans les salons
ps : le chic du chic , vegan et électrosensible :rofl:

Bonjour
En un mot usez de tout mais n’abusez de rien .
Il y a aussi l’histoire de l’âne à qui on avait apprit à ne plus manger , Mr Martin disait que çà marchait très bien ,seul problème quand il a été bien habitué …ben il est mort ,et mon grand père --qui me racontait l’histoire – ajoutait, et pourtant, il était bien habitué!!.
Bonne soirée JPL

Oui, l’âne est mort d’indigestion après avoir gobé par erreur un moustique !
:wink:

On arrête pas le progrès : les vegan ont mis au point des croquettes 100% vegan pour chats ! Des chats 100% carnivores.
Prochaine étape ! les asticots vegan qui laisseront enfin tranquille nos cadavres et se contenteront de bouffer à notre place les pissenlits par la racine

Bonsoir à tous,
J’ai beau m’écarquiller les papilles, je n’arrive pas à prendre autant plaisir avec un plat de courgettes qu’avec une bonne entrecôte marchand de vin.
Si en plus elles ne sont ni gratinées, ni cuisinées au beurre, comme l’impose le véganisme, ça doit être carrément insipide.

En plus, selon des découvertes assez récentes, il semble que les végétaux soient capables de penser et de ressentir leur environnement.
Bien qu’il ne semble pas avoir de cerveau ni d’organe d’orientation, le tournesol sait très bien où se trouve le soleil…
Les plantes ont bien un ADN, naissent grâce à une petite graine et meurent un jour, comme nous, elles sont capables de se reproduire et de transmettre leur génome.
Finalement, même si elles se meuvent bien plus lentement que nous, elles sont bien vivantes.
Il paraît même qu’elles sont sensibles à la musique…
Alors les végans ont peut être tout faux, il ne leur reste que les pierres à manger s’ils veulent respecter la vie jusqu’au bout. :smiley:
cdt,
gérard
.

@F6CER
Bonsoir,
Il suffit d’un test en double aveugle pour vérifier si un quidam est électrosensible ou non.
Et c’est d’autant plus facile que les ondes sont invisibles, et peuvent être commutées sans bruit.
Je ne sais pas pourquoi de tels tests ne sont jamais pratiqués, il en est de même pour l’homéopathie dont l’efficacité n’a jamais pu être démontrée.
C’est à celui qui prétend avoir un ressenti de prouver la réalité.

cdt,
gérard

N’a jamais VOULU être démontrée.
Les laboratoires qui nous vendent comme Médicament Homéopatique de l’eau sucrée ne prendront
jamais le risque (à part avec une baïonnette dans le dos :smile:) ) de faire des essais qui tueraient
la poule aux œufs d’or.
Et dans le même temps on dérembourse des médicaments (des vrais ceux-là) contre la maladie
d’Alzheimer au prétexte de leur faible efficacité :sob:

Amitiés
Serge

Ha ! et le cris de la carotte qu’on épluche … insoutenable ! bon si ces c… sont méchants c’est parce qu’ils ne mangent pas de viande …

bonsoir

Là , j’ approuve

Ces médicaments n’ ont aucune efficacité prouvée et ont des effets secondaires bien notables par contre . Et mal dosés ils peuvent entrainer eds effets irréversibles voire la mort ! ils n’ ont pas d’antidote connue en cas de dépassement des posologies !
Mon père , décédé à 94 ans voici 5 ans en était " bourré " par sa toubib ! il avait des hallucinations : il sursautait en criant dans son lit en " voyant " les rideaux de la chambre prendre feu , sa couverture de lit également . Voyait des moutons courir après des brebis dans sa chambre , et autres hallucinations du genre. .

Je m’ étais déjà insurgé contre ces médicaments à l’ époque !

Un de nos amis collectionneurs de ce forum , a le même pb en ce moment avec sa mère !!! :frowning_face:

Nous en parlions au tél pas plus tard que cet am !

EXIT EBIXA , Mémantine et consors

La sagesse voudrait qu’on n’aille pas contre la nature. L’homme est un animal omnivore, il n’est pas fait pour ne manger que des végétaux. Il a une dentition et des organes adaptés à ce régime omnivore. Ce n’est pas par hasard.

Des peuples entiers auraient disparu de la surface de la terre s’ils n’avaient pas traditionnellement fait leur ordinaire de larves, de sauterelles, d’insectes, d’arachnides, et autres joyeusetés.

J’avais lu il y a quelques temps, qu’un couple de jeunes végans avaient fini par tuer leur bébé en ne lui donnant à téter dans son biberon que du lait de soja.
Voilà jusqu’où peut mener la bêtise.

Pour l’homéopathie, je n’ai pas d’idées arrêtées sur ce sujet. Est-ce que cela fonctionne ? Si non, il faut arrêter de rembourser ces substances, si oui, il faut les conserver, même si on ne comprend pas bien comment des dilutions extrêmes peuvent avoir un effet. En attendant, il existe des médecins homéopathes qui ont pignon sur rue. Il en est de même pour l’ostéopathie ou pour l’acupuncture, bien que pour ces deux dernières, ce ne soient pas des spécialités médicales qui peuvent donc être pratiquées par des non médecins.

Pas plus tard que ce soir au JT, vu les orages qui n’arrêtent pas de déferler sur la France, on parlait de l’effet des orages sur la santé humaine et animale. Il a été scientifiquement constaté que les orages influaient sur notre santé et sur celle des animaux, et pouvaient de ce fait, induire divers troubles. Après, on a déroulé tout une liste d’hypothèses aussi fumeuses les unes que les autres pour tenter d’expliquer comment les orages pourraient influer sur le vivant. En réalité, là encore, le monde scientifique est unanime pour constater des effets réels. Mais en même temps, il est incapable de donner des explications qui tiennent la route.

C’est un fait qu’il existe une multitude de phénomènes sur lesquels le monde scientifique n’arrive pas à coller une explication avec les connaissances qu’il a acquises à un instant T. Mais comme les faits sont têtus, il se sent obligé d’énoncer des hypothèses pas toujours forcément très convaincantes. Faut-il pour autant jeter aux orties ce qu’on ne comprend pas ? C’est simplement être modeste devant le vaste Univers.
Bonne soirée à tous.

Pour guérir d’ une pathologie , il n’ y a pas que les traitements avec des " médicaments " qui interviennent dans une guérison partielle ou totale

Il y a aussi le psychique qui influe fortement sur une guérison , dont éventuellement les croyances religieuses .

Si donc certains pensent que les médicaments homéopathiques sont efficaces sur eux , et qu’ ils en ressentent des effets bénéfiques , alors tant mieux !

L’ ami de 90 ans que je suis allé accompagner à sa dernière demeure le w e il y a 8 jours , ne jurait que par l’ homéopathie .

Certains se trouvent mieux ou guéris en allant à Lourdes , Lisieux , Fatima ou ailleurs pourquoi pas !

Bien évidemment sur ceux qui ne croient pas en l’ homéopathie ou dans les religions , ces " méthodes " n’ auront sans doute aucun effet .

Mais n’ est ce pas le résultat qui seul compte ?? :wink:

Se sentir soulagé rien qu’en pensant à Bernadette Soubirou, c’est quand même plus fort que la médecine…

Y’a pas à dire, la médecine naturelle, ça aide à vivre!..

Bonsoir à tous.
En ce qui concerne les orages, je sais que j’en souffre depuis que je suis tout gamin, et j’aurai 60 balais ce mois ci !
Et actuellement je suis gâté :frowning:
Cela commence généralement 3 heures avant que « ça pète » , je transpire au départ du crâne ( chauve ) et après… les grandes eaux :frowning:
Très désagréable pour moi et mon entourage, ou dans les transports (transpire) en commun…
Je suis quelqu’un de nerveux et souvent angoissé, cela n’aide pas …
En clair, j’ai le sentiment dans ces cas là d’être un condo chimique qui perd son électrolyte !!
Et j’ai l’impression que cela s’aggrave avec l’âge ?

Bonsoir Claude,
Certes, c’est une monumentale erreur que de croire que l’homéopathie puisse donner la vie éternelle. Pour ça, effectivement, mieux vaut se tourner vers la religion.:rofl:

Ceci dit, 90 ans, avec ou sans homéopathie, c’est déjà une belle vie de vécue.

Un jour mon père, âgé à l’époque de 90 ans, se plaint auprès de son médecin qui venait le voir systématiquement tous les mois, d’être moins en forme qu’auparavant.
Le médecin lui répond : « de quoi vous plaignez vous ? Vous devriez être mort depuis 10 ans » (espérance de vie en France de 80 ans pour les hommes, 85 pour les femmes) ! Il a rabioté encore 5 ans de plus.