Vendredi Saint

Bonjour,
où il est le temps où le Vendredi Saint on ne nous passait que de la musique classique à la radio et le soir on avait droit au dialogue des carmélites à la télé
à tous Joyeuses Pâques
Raymond

Bonjour,

Il doit être vraiment loin ce temps que je n’ai pas connu où l’on passait de la musique classique à la radio.Le dialogue des carmélites et les Perses, cela doit être les deux émissions les plus ennuyeuses de la RTF et ORTF…A l’opéra à l’époque ou ma tante faisait encore partie des coeurs de l’Opéra de Paris,c’est “La damnation de Faust” que j’ai trouvé le plus ennuyeux.

Merci Raymond et joyeuses Pâques à tous également.

Patrick.

1 J'aime

Bonjour. Maintenant,le vendredi saint,à la radio, vous avez les “grosses têtes”,qui sont devenues grace au camarade Ruquier,quand on regarde qui en sont les invités,(je précise tout de suite que je ne suis animé d’aucun sentiment homophobe),devenues donc “La Cage aux Folles”:pleure:!

3 J'aime

Bonjour
Bien sur élevé comme beaucoup avec cette croyance religieuse que j’ai foutu aux orties depuis très longtemps, je laisse mes amis tranquille sur ce sujet , laïcité oblige car nous sommes le seul pays au monde à posséder ce privilège .
En musique populaire et classique je crois avoir des goûts variés sauf pour les décibels de matraquages anglosaxons passés en boucle y compris dans les intermèdes radio/TV ;
Le patrimoine musical européen est considérable et est le parent pauvre

1 J'aime

La Belgique aussi, bien que la laïcité ne soit pas inscrite dans la constitution (en fait, la Belgique se définit comme un état neutre). Contrairement à la France, en Belgique, les cultes reconnus sont subsidiés; ie: les prêtres, imams, rabins et officiers d’autres cultes reconnus sont payés par l’état.

Pour le reste, on joue “La tunique” dimanche sur Arte (pour les amateurs de péplums); sinon, on peut toujours se rabattre sur l’inusable “Grande vadrouille”!

Moi non plus, je ne me souviens pas de ces émissions de musique classique le vendredi saint.

En revanche, je me souviens fort bien que lors de la mort des papes, les radios ne diffusaient que de la musique classique.

Et tous les soirs, à la radio, les émissions étaient clôturées avec une entraînante “Marsaillaise”. Juste après, ils coupaient les émetteurs.

Et à Londres en 1965, j’étais allé voir le film “Help” avec ma girl-friend au London Pavilion à Piccadilly Circus en VO bien sûr, et à la fin du film, un tonitruant “God Save the Queen”. Les spectateurs tous debouts, ne quittaient pas le cinéma avant la dernière note de l’hymne national.

Les traditions se perdent…

L’aventure d’Yves à Londres me rappelle un peu le film “a nous les petites anglaises” avec cette scène du slow dansé avec une bouteille de coca dans le pantalon…

Oui cette scène étrange. :smile: En effet, je me suis toujours demandé pourquoi utiliser une bouteille de Coca quand la nature fait aussi bien (et peut-être mieux).:rofl:

Cordialement :wink:

bonjour,
ça sent le vécu
:innocent:
Raymond

Ah ce coca la boisson pharmaceutique qui inonde nos super marché , j’ai du en boire une fois et cela m’a suffit, notre pays déborde de quoi se désaltérer :hot_face:

Je te soupçonne d’être un peu chauvin. Déjà pour la musique… :smile:

« Notre pays déborde de quoi se désaltérer », ça ne fait aucun doute : le cidre, la bière, le Calva, le Cognac, le pastis, le pinard… :crazy_face:

Non, lorsque j’ai fait le régiment en 1952 en Allemagne où j’ai bu des bières extra , alors qu’en France nous n’avions que de la bibine dans certaines régions.
Que je sache, parmi mes favoris Mozart, Haydn, Verdi, et d’autres qui ne sont pas français mais aussi qq français, tu ne peux pas me taxer de chauvin et ma chaîne hifi ne supporte pas le ferraillage des guitares américaines: grinning:

Ca va, je te charriais… ! :smiley: