Vente aux enchères

SAMEDI 24 MARS à 14H00
18, rue des Cordeliers - BP 7070
60200 Compiègne

interencheres.com/ventes_aux_encheres/description_vente_aux_encheres_1clic.php?clef_etude=60002&clef_vente=201203240042

Environ 150 postes radio " TSF"entre 1920 et 1965, à galène, à lampes de marques CAPTE,CLARVILLE ,DUCRETET, DUCRETET-THOMSON, EVERNICE, FAMILIAL RADIO, GRAMMONT, LAFAYETTE, L.M.T., LOEWEOPTA, LEMOUZY, MARCONI, POINT BLEU, PATHE, PHILIPS, RADIALVA, SO NORA, SONNECLAIR, SONOMOR, SKY, SUPRAPHON, toulemonde, zeesen, etc… transistors, électrophones, tourne-disque, platine,chaînes hifi, Haut parleurs dont « Plat à barbe » « chapeau chinois », PAVILLON BRUNET…

Bonsoir, merci du renseignement, je ne suis qu’a 180KMS mais samedi je suis pas la :pleur4: mais c’est une belle collection !! :super:

Bonjours

J’y suis allé, il n’y avait personne à part quelques brocanteurs, pas de collectionneurs, pourtant il y avait de belles pièces.
Il faut dire que dans l’Yonne ce même weekend c’était l’assemblée radiofil

[quote=“tsf-philips”]Bonjours

J’y suis allé, il n’y avait personne à part quelques brocanteurs, pas de collectionneurs, pourtant il y avait de belles pièces.
Il faut dire que dans l’Yonne ce même weekend c’était l’assemblée radiofil[/quote]

,

Bonsoir,

Il faut savoir quand même, que l’assemblée radiofil ne mobilise pas tous les collectionneurs et passionnés. Çà se saurait ! :langue2:

Ben oui Papy, je m’en doute, mais je cherche une raison à cette désaffection, peut être la collection de TSF attire de moins en moins de monde tout simplement.
Quand (part exemple entre autre) le lot des trois HP Philips: 1 plat à barbe PM, un GM et un chapeau chinois est vendu 60 euros, un lot de matériel de mesures dont un Metrix 310 part pour 20 euros, c’est pas cher.

Bonjour tsf-philips,

Effectivement, mais peut-être qu’une certaine situation actuelle fait que les choses évoluent ainsi.
Peut-être plusieurs raisons à cela :
Une génération intéressée et nostalgique qui se réduit (voir les bourses tsf, la génération est quand même assez âgée),
Les finances pour les collections qui deviennent de + en + dures et certains prix de + en + délirants (exception cette vente aux enchères). Aujourd’hui, on va plus vers l’essentiel.
La disparition programmée de l’analogique (voir fil actuel).
Et puis, peut-être ne suis-je pas le seul à me poser la question “Que deviendra tout cela le jour ou je disparaîtrai ?”

Bonne journée.

C’est vrai, je suis bien d’accord avec vous, d’ailleurs je ne garderais pas ma collection, mes enfants ne sont pas intéressé du tout, donc elle sera dispersée, mais par moi même, je ne laisserais cette charge à ma veuve ou mes enfants.

Bonjour à tous,

Tout à fait d'accord "Papy 50". 

De plus, je pense que beaucoup d'amateurs de matériels anciens sont (entre autres) d'anciens professionnels qui pratiquaient le dépannage des appareils à tubes puis à transistors et qui avaient pignon sur rue. Il y avait aussi des techniciens travaillant dans les usines de fabrication de matériels aujourd'hui disparues  (tout ou presque vient d'Asie).

Chaque patelin avait au moins un "agent" de telle ou telle marque. Petit à petit ces commerces ont disparu et les anciens techniciens se font de plus en plus rares.  Les techniques modernes et la numérisation font que moins de personnes s'intéressent aux anciennes technologies. Il faut avoir une réelle passion pour acheter un matériel souvent en panne et le restaurer.
En ce qui me concerne, j'ai accumulé beaucoup de matériels dans divers domaines et je continue toujours à chiner par ci par là et à "bidouiller" avec mes maigres connaissances. C'est mon plaisir. Par contre, je ne me suis jamais déplacé pour des ventes aux enchères. D'une part, c'était toujours loin et la concurrence ne facilitait pas les bonnes affaires. Cela risque peut être effectivement de changer. Il y a une baisse des prix en général, sauf pour les très belles pièces. Je préfère le hasard des découvertes dans les vide-greniers. On arrive encore, dans ma région, trouver un reliquat de fond d'atelier (tubes, doc., viel oscillo.). Quelle émotion... <img src="/uploads/default/original/1X/8519715a3ec094e83a6ce6b08f3ccc8d0b20ea3c.gif" width="18" height="20" alt=":ghee:" title="Dan.San"/>  

Je ne pense pas trop à ce qui se passera après moi.   Comme disait un grand roi: "Après moi, le déluge".

J-F.

Bonsoir,

Tout à fait en phase avec J-F
Je ne collectionne pas les vieux postes pour la “postérité”. Si ma collection est dispersée quand je ne serais plus là je m’en moque complétement. J’ai bien dit dispersée je n’ai pas parlé de détruire les éléments de cette collection.

Je collectionne les vieux postes pour le plaisir que celà me procure: chiner dans les vides greniers ou chez certains brocanteurs, plaisir de faire revivre des vieux objets de leur redonner une nouvelle jeunesse.
Plaisir aussi de vivre entouré de “beaux objets” (peintures, poteries céramiques, verreries, meubles anciens…) dont la seule utilité est de susciter des émotions, de faire penser, réver…

Quand aux ventes aux enchères, pourquoi pas! On y trouve maintenant (parfois) des postes à des prix bien inférieurs à ceux souvent pratiqués sur les sites genre ebay ou le bon coin.

Pierre

Je suis aussi d’accord avec cela, sauf “après moi le déluge” il y a eu des ancêtres qui nous on légué, nous devons aussi faire la transmission au mieux possible, que ce soit dans le travail, le loisir ou la vie.
Pour en revenir à cette vente pas très loin de la région parisienne, comportant plus de 150 radios avec de jolies pièces, je suis quand même étonné du peu de succès

Bonjour à tous,

.

Mon propos a effectivement été plus loin que ma pensée. En réalité mon plus grand souhait serait que mes « trésors », jusqu’à la moindre pièce détachée, puissent faire le bonheur d’ autres collectionneurs. Mais comme je pense ne jamais avoir le coeur de m’en séparer de mon vivant, je ne veux pas penser à ce qu’il en adviendra. :unamused: Une opportunité s’offrira peut-être …
« tsf-philips », votre pseudo me ramène a mon adolescence. Dans mon petit bourg de quelques centaines d’habitants, il existait un agent PHILIPS. je parle du début des années 60. C’est lui qui dépannait notre vieux récepteur à tubes, puis qui nous a vendu une des premières TV du village (une seule chaine à l’époque, mais quelle émotion), ainsi que mon premier électrophone que j’ai d’ailleurs conservé.
J’ai gardé de tout cela une certaine nostalgie et une affection pour la marque PHILIPS.
Par la suite, 40 ans plus tard, son successeur, un voisin, a son départ a la retraite, m’a légué sa schémathèque et quelques appareils, pièces détachées, ainsi que le matériel et la doc EURELEC avec lesquels il s’était formé, fin des années 50.
Dans un sens, il était heureux que tout cela aille chez un voisin passionné plutôt qu’à la benne.
Je pense que ces émotions là, beaucoup de jeunes ne peuvent plus les ressentir, d’où un désintéressement de la plupart d’entre eux pour les ventes aux enchêres et autres manifestations du genre.

Cordialement.
J-F.

Bonjour à tous,

Je vous rassure dans le sens ou la relève existe (je n’ai pas encore 35ans) et je collectionne les TSF depuis très très jeune, fasciné par les appareils anciens de mesure également et tout ce qui tourne autour de l’électronique.
Mais en ce qui concerne a jeune génération, n’oubliez pas que nous n’avons pas été contemporain des appareils à lampes, j’ai connu de petits radio électriciens de quartier, mais je n’ai jamais vu d’atelier professionnel équipé d’un lampemetre ou d’un stock de tubes… tout etait déja parti soit à la poubelle soit chez les collectionneurs aînés.
Aujourd’hui il y a je pense pas mal de requins qui vont abuser des jeunes (auriez vous imaginé payer une 25Z6 à 25 ou 30 euros??? pardons, 200 francs ) et un metrix 310 à 2000 euro, on frôle le délire ! Ces trucs partaient à la benne y’a 25 ans.

Heureusement, qu’il y a, comme sur ce forum des collectionneurs enthousiastes qui aident les plus “jeunots”

J’ai déjà vu de belles collections, dispersées après la disparition de celui qui a passé une vie à la rassembler et en prendre soin. Chaque fois ca me chagrine énormément .

Le devenir du matériel est certes préoccupant mais surtout, ne soyons jamais avare de ce que l’on sait ! Je dois énormément aux copains radioamateurs qui m’ont “tout appris” et ca je ne l’oubli pas ! (et je ne peu pas le vendre)

Bon dimanche